Coups de coeur : Du jeune libraire

Des papis Rock and Roll

Vieuxfourneaux1

Les vieux fourneaux :

Voilà une BD qui donne la patate. Pas de doute il s’agit bien de la meilleure découverte de l’année (Blast n’est pas une découverte, c’est un chef d’œuvre).

VieuxfourneauxcouvLes vieux fourneaux c’est l’histoire de Mimile et Pierrot qui viennent rendre un dernière hommage à la femme de leur vieux potes Antoine. L’occasion pour eux de ce souvenir du bon vieux temps et de leurs folles années. Mais tout les bonnes choses on une fin et le lendemain Antoine doit ce rendre chez le notaire pour recevoir une lettre que lui à laisser sa femme… Furieux il rentre chez lui prend son fusil, monte dans sa voiture et part dans le sud de la France. C’est deux amis assistant à la scène  desside de partir à la poursuite de leur ami… Et c’est le début d’une énorme aventure…

Après le succès de « Ma révérence », Lupano revient avec une nouvelle brochette de personnages haut en couleur. Rire et émotion au rendez-vous. Volant ainsi le fond de commerce de gens comme Davodeau, Rabaté ou Zidrou. En prenants des monsieur tout le monde pour en faire les héros ordinaire de notre monde. Mais ne vous y trompez pas il y a une vrai pattes Lupano il ne s’agit pas de copie, l’humain est le maitre mots et ainsi tout les personnages deviennent attachant et unique. De nos 3 anciens à la petite filles de notre héros enceinte jusqu’au yeux. Un beau regard sur l’inter génération les luttes de anciens et les luttes des jeunes d’aujourd’hui pour se faire une place en ce monde. Car qui voudrai mettre au monde un enfant dans une période de crise et de doute sur l’avenir de notre planète. Mélangez tout ça avec la dose d’humour qu’il faut et vous obtenez un chef d’œuvre. Et Cauet avec ses crayons n’y est pas pour rien non plus, il sut transcender son dessin et trouver le trait parfait pour nous raconter cette histoire. Il avait déjà mis sont dessin au service de Lupano avec « l’honneur des Tzarom » et égale sur un série super sympa « Aster » série fantastique et 4 tomes que malheureusement trop peu de gens connaissent. Marre des beaux récits tristes, vive les récits positifs et drôles.

Vieuxfourneaux2

Bref quand vous l’ouvrez vous ne pouvez que tomber sous le charme du dessin et quand vous le lisez c’est le scénario qui vous rendra accro. Et comme nous trois vous direz : Vivement le tome 2 !!! (en fin d’année)

C’est donc « LA » BD de ce premier semestre à ne pas manquer (avec Blast mais Blast sa compte pas, je l’ai déjà dit et puis Blast c’est pas drôle).

Vieuxfourneaux3

Northlanders, les wikings et la BD

northlander10

Northlander_1_Les guerriers du Nord ont toujours fascinées. Ils ont vite pris une place importante dans la Bande Dessinée. Thorgal en porte drapeau, avec tout ses séries dérivés du moment (Louve, Kriss Valnor et la jeunesse un album tout les mois). Notre petit gaulois aussi leur à rendu visite lors de l’album « Astérix chez les Normands ». Le grand label comics Marvel aussi c’est emparer des légendes des Northlanders avec le super-héros Thor, qui à eux le droit à deux adaptation ciné. Plus récemment Asgard (de Ralph Meyer et Xavier Dorison), Aslak (de Hub, Weytens, Michalak et Drac), Mjollnir (de Peru et Goux), Le crépuscule des Dieux (de Jarry, Djief et Heban) sans oublié le Siegfried (de Alex Alice). Bref les guerriers du nord et leur légende on bercer nos lecture depuis des années même le Japonais leurs ont consacré d’excellente série : Vinland Saga et le tout nouveau Ad Astra (à découvrir).

Donc rien d’étonnant à ce que Brian Wood le géniale scénariste de X-men(Panini), DMZ (Urban comics), Star Wars (Delcourt), The massive (Fusion comics) ou du remake BD de Conan (Panini) ce passionne pour ces fières gaillards. Brian Wood est un homme qui sait s’entourer des meilleurs dessinateurs, ce qui ne gâche rien au plaisir.

northlander8

Pour rendre hommage à ce petit bijoux Urban Comics à fait les choses en grand et n’a pas suivi sont grand frères d’outre atlantique. Puisqu’il on reclasser et réorganiser les différentes histoires de Northlanders en 3 volumes, par grandes zones géographiques (Anglo-saxon, Islandais et Européen) et ensuite par ordre chronologique. Nous offrant ainsi une version unique. Ce qui à pour but de rendre plus facilement lisible l’énorme Anthologie que représente la totalité des 50 fascicule américain.

northlander9

Anthologique… Brian Wood nous retrace la grande histoire des vikings, par la petite histoire des hommes qui ont fait les légendes. Que vous le prenions comme une BD historique ou comme un peur divertissement, ce chef d’œuvre vous comblera.

A ranger au coté des séries mythiques de chez Vertigo tel que Sandman, 100 Bullets, Y le dernière homme, Fables, DMZ…northlanders21

 

Blast 4… Merci Mr Larcenet

Blast2

Très attendu le tome 4 de Blast vient conclure cette magnifique aventure humaine signée Manu Larcenet.

BlastcouvJe ne vous apprendrai rien, en vous disant que la vie de libraire est remplie de lectures diverses et variées. Mais Blast fait partie des albums qui nous rappellent pourquoi on aime tant la BD et pourquoi on aime partager avec vous notre passion pour ce média qu’est la Bande Dessinée. Blast offre au 9ème art ses lettres de noblesse. Donc merci Mr Larcenet . Merci pour toute cette émotion partagée, merci pour cette intensité dans le dessin et le scénario. Blast est une aventure qui prend aux tripes, viscéralement. Et peux d’auteurs, aussi talentueux qu’ils soient, arrivent à partager autant avec les lecteurs.

Blast8Vous l’aurez donc compris je ne peux que vous recommander de dévorer les 4 tomes. Pour ceux qui connaissent Manu Larcenet à travers des œuvres comme « Le retour à la terre »,  « Le combat ordinaire » ou encore c’est récit déjantés chez fluide glaciale ou poisson pilote. Blast est bien différent, plus sombre et plus introspectif sur la nature humaine il pousse certaines réflexions que l’on trouve dans « Le combat ordinaire », comme il avait pu le faire déjà par le passé chez les éditions « Les rêveurs ». Mais avec Blast Manu Larcenet arrive à une telle maturité.

Blast01

L’Histoire : Blast c’est d’abord une enquête, un interrogatoire où deux policier doivent faire avouer à Polza le meurtre d’une jeune femme. Ainsi commence le récit de ce personnage étrange maladroit qui commence sont récit au moment où sa vie a commencé. Mais sa vie n’a pas commencé à sa naissance, mais le jour de la mort de son père. Jour à partir duquel il s’est coupé de toutes les pressions sociales. Il s’est rendu compte que la vie qu’il s’était construite répondait aux attentes de ses parents mais pas à sa propre vision des choses et libéré de leur regard. Il va tenter de construire son histoire. Alors ne le jugez pas, mais comme lui vivez ces moments…

Blast02

Dessin : Et oui Blast nous prouve que Manu Larcenet est un excellent scénariste. Mais c’est avant toute chose un dessinateur. Chaque page de Blast est une invitation à la contemplation. Que ce soit une case où l’on voit un écureuil ou que ce soit dans les décors des géants de l’île de pâques le voyage spirituel se fait également dans le dessin. Je pourrai faire de longs discours sur le dessin de Blast mais devant cet art le silence est d’or.

Blast6

Alors au risque de me répéter merci à Manu Larcenet de partager avec nous ce chef d’œuvre. Je n’ai pas la chance de connaitre cet auteur de génie. Mais pourtant il se livre à travers ce récit comme un ami à qui l’on fait part de toutes ses interrogations, ses inquiétudes, ses peurs. Bref des émotions qui vous retournerons l’estomac. En fermant Blast vous ne serez pas quoi penser tant ce récit vous aura bouleversé et en même temps vous aurez l’impression d’avoir vécu un peu de l’aventure humaine de Polza.

Après le tome 1, le tome 2 et le tome 3, ce tome 4 continue de nous surprendre. Blast c’est une énorme claque…

Blast7

Before Watchmen la fin du début…

BW

Before Watchmen la fin du début ????

Pourquoi ce titre et bien pour certains d’entre vous Before Watchmen n’as plus de secret car en Janvier est paru le dernier fascicule de Before Watchmen. Mais pour tous ceux qui sont passés à côté de cet événement, Les versions librairie et cartonnées de chez Urban Comics viennent de commencer à sortir c’est donc l’occasion de refaire le point sur cette nouvelle série comics :

BWrorschach2

Watchmen c’est « LE » comics qui a révolutionné à jamais l’industrie du comics en 1986, année de ma naissance, voilà déjà un petit moment. Par le suite la vision des super héros a changé ils sont devenus plus sombres ils ont également vieilli et le monde extérieur n’est pas toujours favorable à leur intervention et peuvent avoir peur de leur pouvoir. A chaque époque ces héros. Alan Moore et Dave Gibbons les auteurs ont créé un mythe moderne reprenant plein de code de notre vie tel que le smiley, de grand questionnement sur la vie  à l’échelle de l’univers et une narration incroyable. Un chef d’œuvre du 9eme art, marqué par des codes comme le gaufrier de 9 cases par planches.

Il aura fallu une adaptation cinéma et 26 ans pour voir une suite, ou tout du moins un prequel, n’en déplaise à Alan Moore. En 2012 aux états unis sort Before Watchmen. Et en 2014 en France sortent les albums reliés et cartonnés de ces mini-séries autour de Watchmen.

BWminutemen2

Alors fallait il vraiment revenir sur Watchmen ???

Selon Alan Moore , l’auteur à fait scandale lors de la sortie de ce prequel ne voulant pas que DC Comics transforme son œuvre en objet commercial ce qui est légitime. Alors oui et non, oui cela a été un énorme coup promotionnel pour DC Comics et non parce qu’il non pas pris à la légère cet événement. Pour preuve ils ont créé des équipes artistique incroyables pour chaque titre. En mettant en avant des auteurs que l’on ne pas assez souvent vu,faire des planche de BD et que l’on retrouve souvent comme cover artiste, tel que Adam Hughes, Jea Lee, Darwyn Cooke et bien d’autres…

Donc oui Before Watchmen vaut le coup, que se soit pour le tout ou pour découvrir juste le passé d’un des personnages. Non ces albums n’aurons jamais la force et le génie de l’œuvre originale mais cela n’en fait pas de mauvais album ce sont de bons titres qui permettent de faire vivre l’œuvre encore aujourd’hui.

BWminutemen1

1- Before Watchmen : Minutemen (Darwyn Cooke)

Le gros point fort est sans conteste comme sur la pluspart des titres les qualités graphiques. Darwyn Cooke est un auteur complet scénariste et dessinateur de génie il nous plonge dans l’ambiance des années 30/40 avec son style inspiré de la publicité des même époque. Rendant hommage à cette première équipe de super héros dont on entend parler dans Watchmen à travers le vieux Hiboux. Ici aussi c’est lui qui revient avec l’écriture de son livre sur les débuts de l’équipe. Clin d’oeil aux héros du Golden age, Drawyn Cooke est certainement celui qui s’approprie le mieux le découpage et la forme de narration si particulière de Watchmen. Frais et nostalgique que du bonheur.

BWmoloch

2- Before Watchmen : Compagnon (J.M Straczynski, Len Wein, John Higgins, Eduardo Risso, Steve Rude)

bw2couvSecond volume de la collection unique album qui ne regroupe pas une histoire complète, mais 3 mini séries pas les plus palpitantes mais assez intéressantes.   Bill Dollar héros de l’âge d’or, on retrouve Steve Rude au dessin, auteur bien trop rare qui comme Darwyn Cooke cultive un genre de dessin qui d’apparence parait assez ancien. En suite c’est Moloch le seul véritable super vilain que l’on croise dans Watchmen ennemies jurer du comédien qui a le droit à son histoire. Alors qu’on découvre à l’article de la mort dans Watchmen, on le retrouve ici en fin de carrière de vilain et en négociation avec un personnage bien connu de l’univers… Le tout sous la plume sombre de Eduardo Risso. Et on finit avec le corsaire sanglant qui comme dans watchmen est un récit de pirates qui à l’origine était édité page par page à la fin de chaque fascicule américain. C’est donc compilée que l’on retrouve l’aventure de John Higgins et c’est beaucoup plus simple à lire.

Viendrons par la suite :

BWrorschach

3- Before Watchmen : Rorschach (Brian Azzarello, Lee Bermejo) 14 Février 2014

Quand le scénariste de 100 Bullets et le dessinateur de Joker et Batman Noël, travaillent ensemble sur l’un des personnages le plus charismatique de l’univers comics. On peut s’attendre à du lourd.

BWsilk

4- Before Watchmen : Spectre Soyeux (Darwyn Cooke, Conner Amanda) 21 Mars 2014

La plus sexy des héroïnes, se fait embarquer dans un voyage hippies en pleine révolution, sex, drogue et rock and roll. Dessin et couleur psychédéliques. fun drôle et cool…

WBozymandias1

5- Before Watchmen : Ozymandias (Wen Lei/Jae Lee) 4 Avril 2014

Retour sur la tête pensante de Watchmen, l’homme le plus intelligent… mais l’intelligence à de nombreux vices… Explosion visuelle avec le dessin de Jae Lee.

BWniteowl

6- Before Watchmen : Le Hibou (Joe Michael Straczynski, Andy et Joe Kubert) 2 Mai 2014

Le jeune hibou était un personnage en pleine crise de la quarantaine et libidineux dans Wacthmen ici c’est le héros qui succède au vieux hibou et qui est un héros frais et pimpant. Le dernier travail de Joe Kubert avant sa mort en collaboration avec son fils Andy. Deux grands monstres du comics. L’occasion de profiter une dernière fois de son trait légendaire.

BWcomedien

7- Before Watchmen : Le comédien (Brian Azzarello/Jones JG) 6 Juin 2014

Le comédien peut on parler de héros ? Je ne suis pas sûr, un pourri voila un meilleur adjectif. Celui qui trouve la mort dès la première page de Watchmen.

BWManhatan

8- Before Watchmen : Dr Manhatan (Joe Michael Straczynski, Adam Hughes)  Juillet 2014

Comment mieux finir cette série. Dr Manhatan, le plus étrange et inquiétant personnage de Watchmen et surtout Adam Hughes, l’un pour ne pas dire le plus grand cover artiste de tout les temps. Auteur bien trop rare il signe le dessin de cette mini série cela justifie en soit le faite de faire Before Watchmen.

Urban comics nous livre comme à leur habitude des albums de qualité avec quelques suppléments couvertures et recherches. Pour motiver l’achat de tous les albums Urban à fait une frise sur le dos du livre une fois que les 8 albums seront mis cote à cote vous pourrez voire écrit Before Watchmen dans votre bibliothèque.

Rendez-vous chaque mois en librairie pour une nouvelle aventure complète de Before Watchmen…

Smiley

Les Campbell et les mondes de Munuera

Campbell1

José-Luis Munuera (« El Maestro », selon moi) fait partie des auteurs mis en avant en ce début d’année avec une toute nouvelle série, Les Campbell.

On y suit les aventures de la famille Campbell, rien avoir avec le clan, pour reprendre les paroles de l’un d’entre vous… il se reconnaitra. La famille Campbell est une famille de Pirates, mais bien loin des pirates classiques. Le père est un pirate de renom qui a su marquer l’histoire de la piraterie en son temps… Malheureusement sa carrière à pris fin à la mort de sa femme, il se retrouve seul avec ses deux charmantes filles. Mais comment un pirate, un homme un vrai un dure, un tatoué! peut devenir un père aimant, doux, sans perdre son image de pirate ??? Heureusement il pourra compter sur l’espièglerie de ses deux chipies. Elles seront également à ses côtés pour reprendre le dessus sur de vieux ennemis et pour faire face aux fantômes du passé qui le hantent… La famille c’est important foi de Campbell.

Campbell4

Un petit bijou d’humour. Il est rare d’avoir une véritable BD familiale, aussi bien pour les adultes que pour les plus jeunes. Hommage à la BD gros nez, comique de répétition et humour burlesque font le succès de cette aventure, éclats de rires inavouables garantie. Sans jamais tomber dans l’humour lourd, Munuera sait quand il faut s’arrêter et apporte aux travers des deux petites filles beaucoup de douceur et de poésie. Bref un savoureux mélange dosé avec beaucoup d’intelligence du coté scénaristique et d’un dynamisme hors du commun du coté du dessin. Personnages haut en couleurs et histoire menés tambour battant, le tout découper en plusieurs chapitre par album. Un régale…

Campbell5

Munuera fait partie des ces dessinateurs qui ont révolutionné et dépoussièré, la BD. Avec un découpage original et un sens de la narration dynamique. Peut-on véritablement parler d’école espagnole ? Je ne sais pas, toutefois que ce soit Guarnido (Blacksad), Lafebre (Lydie), Roger (Jazz Maynard), Toledano (Ken games) et Homs (Millénium), ils apportent chacun un souffle nouveau et l’on peut scotcher pendant des heures sur une seule de leur case, tellement leurs personnages et leurs décors sont expressifs. Mais Munuera est également l’auteur des deux autres séries remises à l’honneur en ce début janvier :

Fraternity2

-Fraternity : Quand le crayon magique de Munuera rencontre la plume de Diaz Canales, le scénariste de Blacksad on est en droit de penser à une véritable explosion. Alors que la guerre de Sécession fait rage la petite ville de Fraternity à réussi à ce tenir à l’écart mais tout bascule quand deux soldats en fuite vont venir trouver refuge dans la petite ville, apportant avec eu le démon de la guerre au sens propre et figurer. Avec une petite part de fantaisie les auteurs nous livrent leur guerre de Sécession à travers le regard des gens en dehors du front. Dargaud compile les deux albums de cette aventure dans une belle intégrale.

Sortileges1

Sortilegescouv-Sortilèges : La fantaisie et les contes font partie de l’univers de Munuera, déjà très marquer dans le magnifique « Signe de la lune ». Ici il place son crayon au service du scénario de Jean Dufaux.  Histoire d’amour pur, de pouvoir et de méchante sorcière. Sortilèges vous rappellera certainement beaucoup de contes de fées et en même temps installe son propre univers.  Et Dargaud nous sort également une compile des deux premiers volumes en noir et blanc, dans un format planche originale avec une couverture souple et un ex-libris signé par les deux auteurs. Les versions noir et blanc aux formats  planches sont des vrais joyaux pour les amateurs d’albums qui sortent de l’ordinaire. Toutefois il faudra attendre les tome 3 et 4 pour connaitre la fin de cette histoire. A savoir que le tome 3 en version normale devrait sortir en Avril/Mai 2014.

Que ce soit des albums jeunesses (Navïs, Ptit Boule et Bill, Spirou, Merlin, Walter le loup) ou des albums plus adultes (Signe de la lune, Fraternity, Sortilèges) ou encore des albums pour toutes la famille (Les Campbell) je vous invite à découvrir tout l’univers de ce dessinateur pour le plaisir de vos mirettes.

PS : Si vous suivez mes conseils… déjà c’est sympa, merci! Et si en plus vous devenez fan du dessin de Munuera comme moi il vous reste une catégorie les séries oubliées : Les Potamoks, Les chroniques de Sillage, Sir Pyle, Sur les traces de Luuna et autres collectifs… Bonnes découvertes

Campbell3

 

Astérix a retrouvé la formule de sa potion magique…

Asterix1

Astérix a retrouvé la formule de sa potion magique…

Asterix pictes couvAstérix fait son grand retour en librairie. Le grand public attend avec impatience le retour du petit gaulois. Tous les médias en parlent et le secret autour de l’album a été bien gardé. On nous a distillé au fur et à mesure quelques infos, planches et autres au compte-gouttes. Mais le secret se dévoile enfin. Vous devez certainement le savoir mais pour cette nouvelle aventure de notre héros à la moustache à changer d’auteur puisque Albert Uderzo, laisse sa place au nouveau duo Jean-Yves Ferry et Didier Conrad. Voilà plus de deux ans que l’on a eu le droit à cette annonce et depuis on se pose la question « est-ce une bonne chose de continuer la série et est-ce que ce nouveau duo va relever le défi ??? »

Car si Albert Uderzo est et restera à jamais un grand maître de la bande-dessinée, il faut avouer que les derniers albums d’Astérix ont laissé plus d’un lecteur perplexe. Certains diront qu’Astérix a perdu un peu de son âme lorsque son autre papa René Goscinny est mort. Mais pour moi c’est surtout à partir de la galère d’Obélix et de La traviata que le scénario d’Astérix a commencé à faire défaut. Et puis il y a eu Le ciel lui tombe sur la tête, en même temps tout est dans le titre je pense que Albert Uderzo en toute bonne foi à voulu nous faire passer un message dans cet album mais les lecteurs sont tous passés à coté moi compris. Il y a également eu deux faux albums d’Astérix « La rentrée gauloise » et « L’anniversaire…Livre d’or ». 2 albums de pure spéculations commerciales qui auraient très bien pu trouver leur place dans une collection d’hors série, mais les ventes n’auraient pas été à la hauteur.

Voilà le climat dans le qu’elle nous a laissé le dernier album d’Astérix. Donc pas facile de reprendre une série mythique comme Astérix et en même temps pas difficile de faire mieux que les derniers tomes.

Asterix3

A près tout ce blabla rentrons enfin dans le vif du sujet le nouveau Astérix est il à la hauteur ?

Coté scénario :

Tout y est comme à la grande époque la scène d’ouverture dans le village, les cases remplies de détails et chargées de personnages, un héros à qui il faut venir en aide, une mission pour Astérix et Obélix, un voyage, une histoire d’amour, de nouveaux amis, et des Romains. Bref Jean-Yves Ferry reprend les traces de René Goscinny. Jeu de mots avec les noms des personnages, références historiques (ou presque), tradition ancestrale. Il donne vie à tous les personnages du village avec merveille. Il introduit de nouveaux personnages forts comme les Pictes, Mac Oloch, Mac Abbeh et surtout mon préféré Numéusclausus, Agent de recensement. Jean-Yves Ferry montre qu’il est bien le digne successeur de Goscinny au scénario d’Astérix. Avec ce premier volume il nous remet dans le droit chemin et dans la grande tradition des Aventure du petit gaulois à la gourde de potion magique. Certains aurons peut-être le sentiment que l’histoire ressemble trop à un mélange entre Astérix chez les bretons, Astérix et les normands, Astérix en Hispanie, Astérix en Corse ou Astérix chez les Belges. Moi je pense que cet album a de quoi nous faire rire et nous redonne envie de lire plus d’Astérix de ce nouveau duo du au scénario réussi.

Asterix4

Coté dessin :

Il vous suffit d’ouvrir l’album pour vous  rendre compte. On croirait vraiment voir du Uderzo. Des décors aux personnages tout est fait pour que nous ne pensions même pas qu’Astérix a changé de dessinateur. Didier Conrad nous régale chaque case est fournie en détails. Et les personnages ont des expressions extrêmement vivantes. Nul doute que pour arriver à cette perfection le dessinateur a dû user de nombreuses mines de crayons. Seul le personnage du monstre du loch ness est un peu en dessous du niveau un brin trop cartoonesque à mon gout dans le trait mais je pense qu’il s’agit plus d’un choix scénaristique que d’un choix du dessinateur. Petit bémol qui est vite compensé par bien d’autres bonnes trouvailles graphiques comme le fait que le héros de notre aventure ressemble étrangement à « Oumpah-Pah » L’indien dessiné par Uderzo dans les albums du même nom, il faut bien sur faire abstraction de la coiffure et des vêtements. Mais cette référence est clairement assuméepar les auteurs pour les autres il faudra chercher par vous même. Ne vous laissez pas non plus berner par la couverture, je ne suis pas pour ma part tout a fait convaincu du choix surtout les Pictes et le décor qui sont minimalistes, Pas une seule fois dans l’album ils ne sont dessinés de manière si minimaliste. Les personnages sont bien plus soignés dans l’album que sur la couverture. Est-ce une volonté des auteurs pour mettre plus en avant Astérix et Obélix ? Je n’en suis pas bien convaincu, petit détail la couverture est faite à 4 mains puisque Uderzo signe les visage d’Astérix et Obélix sur cette couverture. Un beau symbole de passage de relais. Mention spéciale pour les Macareux Moqueurs que je trouve super et pour le personnage de l’agent de recensement mais ça je l’ai déjà dit.

Asterix2

Donc un bilan 100% positif pour cette reprise d’Astérix ne jouons pas nos vieux ronchons avec des « c’était mieux avant… » et ne boudons pas notre plaisir avec cette nouvelle aventure. Défi relevé pour ce nouveau duo qui nous montrent qu’ils savent faire du Astérix dans la pure tradition De Goscinny et Uderzo. Ils ne réinventent pas les personnages mais jouent habillement avec tous les codes laissés par leurs prédécesseurs. Il ne s’agit pas non plus du meilleur Astérix mais d’une bien bonne cuvée gauloise. Petit plus qui a son importance les auteurs non pas été avars avec nous puisqu’il y a de quoi lire, il vous faudra plus de 15minutes pour le lire et même chose pour le dessin des gags se cachent dans les seconds plans, bref un vrai retour au sources. Après des albums qu’il convient d’oublier Didier Conrad et Jean-Yves Ferry nous redonne plaisir à lire du Astérix et on espère que leur collaboration sera longue et prospère.

Alors peut être penserez vous : « Ils sont fou ses Romains ? » mais moi je suis pour cette reprise d’Astérix. (PS : Pour que la blague marche il faut savoir que je m’appelle Romain)

asterix-chez-les-pictes-numerusclausus

Bonus : Vous êtes gourmants et vous en voulez plus ? Pas de soucis on a ce qu’il faut. Astérix chez les Pictes version luxe avec l’intégralité de l’album en couleur, plus l’intégralité de l’album en crayonné et surtout la collaboration entre Jean-Yves Ferry, Didier Conrad et Albert Uderzo à décortiquer. C’est là que l’on prend conscience du travail de scénariste de Jean-Yves Ferry avec ses recherches, ses story-boards, la création de chacun des nouveaux personnages et les références. Un vrai petit régal pour l’amateur, le tout en grand format voilà un belle idée pour Noël pour seulement 35€.

Déjà 4 immanquables pour cette rentrée 2013

Alors voilà on s’absente 3 semaines fin Aout et quand on rentre on a une montagne de trucs à lire, parce qu’une fois de plus le mois de septembre et sa rentrée littéraire remplissent nos étales de mille et une choses à découvrir. Et notre boulot à la librairie c’est de présélectionner pour vous et de vous faire partager nos coup de cœur. En quelques jours de lecture je peux déjà vous dire qu’il y a plein de bonnes choses pour tous les gouts. Du bon, du très bon, du sympa, du surprenants, de l’enivrant et puis du mauvais mais on ne va pas parler de ça dans cet article  Je vous est choisi 4 titres mais uniquement de l’excellent, millésimé 2013. Pas du très bon, de l’excellent! la perle de la perle, les vrai claques de cette rentrée, il reste pas mal de chose à venir sur ce mois de Septembre dont l’immanquable UW2, le 25 Septembre, mais voilà déjà 4 albums a se mettre sous la dent.

Donc si vous voulez vous prendre une bonne claque BD lisez çà :

Deadline2

Y a deux genres d’hommes ceux qui franchissent les lignes et ceux qui restent derrière…

Deadlinecouv-Deadline (Glénat) : On retrouve le grand Rossi au crayon, on lui doit déjà la série W.E.S.T. Ce virtuose nous plonge directement dans l’aventure grâce à son trait efficace et sa mise en couleur plus bluffant que jamais. A l’heure du tout numérique quel plaisir de se délecter de chaque case et ainsi profiter de véritables aquarelles. Une fois que l’on succombe au dessin il reste à savoir si l’histoire est bien ??? Pas de doute là-dessus après lecture. Pour vous mettre dans l’ambiance: fermez les yeux, imaginez une rue époque western un ballot de paille qui passe devant vous, le vide et le bruit du vent qui rebondit sur les habitations fermées à double tour, un homme seul et une immense demeure coloniale, l’homme attend, attend, puis il entre dans la maison exécute froidement le propriétaire des lieux avant de méditer sur son acte et ses conséquences il se rappelle tout son parcours, ce pourquoi, aujourd’hui, il se retrouve ici… Si vous aussi vous voulez savoir qui est cet homme ? Et ce qui la conduit à cet acte ? Est il bon ou tout simplement mauvais? une seule façon de le savoir: lire l’album.

Un western en pleine guerre de sécession, plein d’action et de réflexion dans un monde en plein changement… A découvrir absolument

3 Notes de Jazz, un ring et la fin de la prohibition…

-Blue note -1/2- (Dargaud) : Je vous avais promis des claques je tiens toutes mes promesses puisqu’il s’agit là de claques scénaristiques mais également de claques graphiques pour chacun des albums mais tout particulièrement celui là. Blue note c’est l’histoire d’un boxeur qui a tout plaqué suite à un match truqué. Un Irlandais pur malt rongé par les fantômes de la corruption des grandes villes. Il se livre à de petits combats, loin de l’agitation des grandes villes, mais un jour son ancien agent vient lui proposer de le refaire, ce match qui le hante, mais cette fois à la régulière. Notre Irlandais ne résistera pas longtemps avant d’accepter. Mais la ville à bien changé depuis son départ et la fin de la prohibition est en train de changer bien des règle pour tous les truands de la ville. Blue note ce n’est pas seulement l’histoire d’un boxeur mais c’est l’histoire de la ville, de la mafia, de la corruption, d’illusions et de rêves perdus.

BluenoteplancheIncroyable voilà le mot que l’on a dans la tête après avoir fini cet album. Mikaël Bourguoin nous entraine dans des ruelles sombres, angoissantes. Ce brillant dessinateur ruse avec subtilité d’effets visuels comme à la page 25 ou un escalier se transforme en végétal, puis nous fait monter sur les toits où se trouve l’ombre d’un jazzman et d’un chat noir. Mais également avec d’autres procédés, lorsqu’il éteint les lumières sur le ring de boxe pour nous immerger dans le combat et que le rouge vif des gants se mélange au sang qui gicle. Mais Mikaël Bourguoin n’en est pas à son premier coup d’essai il avait déjà illustré avec génie le codex angélique chez Delcourt en 3 tomes malheureusement le temps n’a pas offert ses lettres de noblesse à cette série qui fut oubliée. Mais cette fois il n’y a aucune raison pour que cette histoire n’entre pas dans les annales et vous pouvez compter sur nous pour vous le rappeler. Il y aura un second tome et mon petit doigt me dit qu’il se pourrait bien que le second album soit plus jazz que le premier…Bref une vraie pépite.

Le carnet de voyage d’une aventure humaine…

Pacocouv-Paco -1/2- (Dargaud) : Perpétuité… Voilà la sentence est tombée pour Paco, il échappe à la peine de mort et gagne la perpétuité en Guyane. Mais qui est Paco ??? Peux importe puisque le Paco que vous découvrirez dans cet album ne ressemble en rien à l’homme qu’il était avant. Mais avant la Guyane il y a le voyage, là où vous découvrez les règles de la vie du prisonnier, le retour à la loi du Talion œil pour œil et dent pour dent. Tout les coups son permis, se faire respecter devient une règle d’or et l’unique moyen de survivre. Dans ce monde pourri qui transforme le plus doux des agneaux en loup féroce. Notre héros va avoir la chance d’être un homme avec beaucoup de culture ce qui va lui permettre d’avoir un poste enviable. Mais comment trouver l’espoir et l’envie de vivre quand votre vie entière est condamnée à cet enfer…

PacoblancheFabien Vehlmann & Eric Sagot nous livrent une magnifique œuvre. Ne vous laissez pas tromper par le dessin faussement naïf d’Eric Sagot. La douceur et la beauté de son trait son en opposition avec l’enfer et les atrocités de la vie carcérale en Guyane. Voilà quelques années que Eric Sagot et Fabien Vhelman ont mûri leur projet pour nous livrer cette œuvre. Eric Sagot a profité d’un voyage en Guyane pour revenir avec des carnets de voyages plein les bras ce qui lui sert de doc pour réaliser la multitude de décors et chaque scène de village est incroyable: on voit chaque personnage prendre vie comme si les auteurs nous emmenaient avec eux dans la Guyane de l’époque. Mais nous en aurons l’occasion d’en reparler en octobre car cet album nous l’attendions depuis un moment et nous avons suivi Eric Sagot dans l’évolution de son travail c’est donc avec une grande fierté que nous mettrons dans la librairie en octobre, sous la lumière de nos projecteurs, des originaux, des recherches, des carnets de voyages et bien des surprises… Mais on aura l’occasion d’en reparler en attendant sautez sur son album.

Tylercross2

Une mission et plein d’emmerde…

Tylercrosscouv-Tyler Cross (Dargaud) : Toujours se faire respecter,toujours rappeler qui est le chef c’est comme ça que ça marche dans la mafia et quand quelqu’un l’oublie on fait appel a certaines personnes pour tout régler. Enfin vous voyez ce que je veux dire et bien Tyler Cross est ce genre d’homme. Alors quand on lui confie pour mission de s’occuper du neveu du numéro un de la pègre et de rapporter de la drogue qu’il a voulu usurper, il remplit sa mission peux importe ce que cela implique. Et Tyler Cross n’est pas du genre à laisser des témoins derrière lui.

Ne cherchez pas l’originalité dans le scénario, il s’agit d’un scénario des plus simple. Mais là où le duo Nury/ Brüno va vous surprendre c’est dans sa façon de présenter les choses, c’est redoutablement efficace. Car plus une histoire est simple, plus il est dur de lui donner du corps. Après avoir signé ensemble Atar Gull ils reviennent encore plus efficaces que jamais, les dialogues, le découpage de l’histoire et l’action non stop. Vous m’excuserez le langage vous allez en prendre plein la gueule.

Tylercross1

Les 10 comics incontournables de 2013…

Saga2

Le comics envahit nos écrans et nos librairies. La folie comics s’est emparée des éditeurs qui veulent tous avoir du comics dans leur catalogue. La faute à Walking dead qui ne finit pas de faire grimper les chiffre de ventes et l’arrivée l’année passée de Urban comics avec les licences DC comics (Batman, Superman…) et Vertigo (100 Bullets, Fables, DMZ, Scalped, Y le dernière Homme, Sandman…).

Alors voilà je me suis lancé un gros chalenge dans cette montagne de nouveautés, vous présenter 10 titres seulement à ne pas rater bien-sur je ne vous présente pas de suites, que de la nouveauté :

Saga1

Roméo et Juliette vers l’infini et l’au delà…

Saga couv1-Saga (Urban Comics) : Brian K Vaughan l’auteur de Y le dernière Homme est de retour et en grande forme avec Saga sa nouvelle série. Saga c’est avant tout une histoire d’amour… Oui mais pas que ! c’est aussi et surtout du Space-Opéra. Entendez par là un univers galactique riche en planètes, en personnages et en problèmes politiques (ex : Star Wars, Star Trek, Dune…). Notre histoire se déroule dans un univers qui est en guerre depuis bien longtemps deux peuples s’affrontent. Dans cette guerre meurtrière Alana et Marko vont contre toute attente, tomber amoureux alors que tout les oppose dans cette guerre. De cet amour va naitre Hazel, une jeune fille représentant à elle seule l’espoir d’unir ces deux peuples perdus dans une guerre qu’ils ne contrôlent plus. Hazel va donc devenir l’objet de toutes les convoitises. C’est elle même qui nous raconte son histoire à partir du jour de sa naissance. Brian K Vaughan revisite le mythe de Roméo et Juliette façon space-opéra. Si la thématique à déjà été mille fois traitée, l’originalité de cette histoire se trouve dans le récit surprenant et dans la multitude de possibilités que nous laisse entendre le scénariste. Brian K Vaughan confirme son statut de grand scénariste américain et nous transporte dans son univers. La douceur du trait de Fiona Staples contribue à l’atmosphère si spéciale de cette nouvelle série, qui vient se classer pour moi directement aux cotés de grandes séries comme Fables, 100 Bullets, DMZ, Y le dernière Homme, Sandman et bien d’autres…

Un must, déjà culte à ne pas rater (J’en rajoute ou ça suffit ???)

Oz1

La magie du dessin, façon Skottie Young…

2-Magicien d’Oz : Ozma la princesse d’Oz  (Panini) : Il y avait déjà eu un premier album dans la même collection reprenant l’histoire du magicien d’Oz, où l’on avait pu découvrir en France les talents de Skottie Young, un brillant dessinateur américain. Et bien il revient avec Ozma la princesse d’Oz. Car si vous connaissez l’histoire de Dorothée avec le magicien d’Oz peut être ne savez-vous pas que l’écrivain Lyman Frank Baum à écrit une série de 14 livres autour de son monde. Puis d’autres auteurs lui succèderont ajoutant 26 aventures supplémentaires. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’univers d’Oz est un univers riche. Et pour retranscrire cet univers il fallait un virtuose du crayon, un génie moderne pour donner vie et réinventer sur papier un monde déjà connu de beaucoup. Chaque histoire est autonome et nous donne l’occasion d’explorer le dessin enchanteur de Skottie Young.

Attention vous risquez d’être vite mordu…

American vampire couv3-American Vampire -1-2-3- :La véritable nouveauté c’est le tome 3, mais Urban comics réédite les deux premiers volumes de cette série et en profite pour faire un prix de lancement à 10€ sur le premier tome. Afin de faire découvrir cette série qui nous entraine aux états unis à la découverte du tout premier vampire américain. L’histoire est écrite par un américain alors vous vous en doutez le vampire américain est supérieur aux autres vampires. Mais que peut il avoir de si spécial ??? Il faudra lire pour le savoir. Scott Snyder le scénariste star du moment avec Batman la cour des Hiboux, nous emmène dans un univers de vampires riche et construit. On y sent un grand respect pour les œuvres de Bram Stoker qui plaira aussi bien aux amateurs du genre qu’aux non initiés. Déjà Scott Snyder seul c’est pas mal mais sur le premier volume afin de construire son univers il fait appel à Stephen King. Voilà j’ai sorti toutes mes cartes pour vous inciter à découvrir le tome 1 pour les suivants je sais que le travail des auteurs vous aura convaincu. Et surtout n’oubliez pas  qu’il existe une série parallèle « Américan vampire légacy » qui est toute aussi excellente que la série principale. Et en bonus vous retrouvez Sean Gordon Murphy le meilleur dessinateur de notre époque en comics (Selon moi et ce n’est pas peu dire 😉

Si vous ne deviez lire qu’un Batman…

BatmanHalloween couv4- Batman – un long Halloween (Urban Comics) : S’il ne peut en rester qu’un se sera celui là. Batman un long halloween est sans conteste la meilleure histoire complète de Batman. Un mystérieux assassin va frapper pour la première fois le soir  d’halloween, dès lors il commettra un crime à chaque jour de fête. Batman devra user de tous ses talents de détective pour déjouer les plans machiavéliques de celui que la presse à déjà nommé « Holliday ». Ce petit bijou peut se lire indépendamment des autres aventures de Batman. Christopher Nolan le réalisateur de la trilogie Batman au cinéma signe la préface où il y explique à quel point ce récit à été fondateur pour sa trilogie. Si vous n’avez jamais lu cette aventure du chevalier noir il se peut que vous y trouviez de nombreux points communs avec les films mais ne vous y trompez pas c’est Nolan qui à copié sur le scénario de Jeph Loeb. Il nous plonge en plein cœur de la ville de Gotham dans l’atmosphère sombre et sale de ses ruelles. La relation qu’entretint Batman avec Gordon et les différentes mafias y sont développés comme jamais au paravent. Tim Sale, lui, vient apporter sa patte graphique à cette sombre enquête. La meilleure porte d’entrée pour découvrir l’univers du Dark Knight.

Ouvrez l’œil…

Hawkeye couv5-Hawkeye – Ma vie est une arme (Panini) : Il s’agit certainement de l’Avengers le moins exploité dans le film de Joss Whedon et pourtant ce film a permis au grand public de savoir qui est Œil de faucon (en français). Mais Clint Barton alias Hawkeye n’est pas un héros de seconde zone il a rejoint depuis longtemps l’équipe des Avengers dans les comics. Ce personnage n’a pas eu souvent le droit à ses propres aventures en solo. Mais le succès du film nous permet d’avoir le droit a une mini-série sur notre archer préféré. Idéal pour tous les gens qui ne connaissent notre héros, que part les films Marvel. Clint se remet d’une blessure suite à un dur combat que l’on pourrait apparenter à celui du film Avengers. Mais ce goût amer de défaite ne laissera pas tranquille  Hawkeye. Il va donc prendre un peu de recul avec les Avengers et le Shield pour régler ses propres problèmes. Un récit complet servi de main de maitre par David Aja, qui avait déjà il y a quelques temps fait revivre le personnage de Iron-fist. Petite info pour ne pas être perdu il faut savoir que Clint Barton avait récemment fait  croire qu’il avait disparu, il se cachait finalement sous le costume de Ronin et Kate Bishop l’avait remplacé sous le costume d’Œil de faucon.

Ecologie, montée des eaux et post apocalyptique…

The massive couv6-The Massive -1- Pacifique noir (Panini) : On vous avait prévenu vous détruisez la planète. Dans The Massive une catastrophe environnementale s’est produit,  l’eau à recouvert une grande partie de la planète et dans ce monde on va suivre l’équipage  du « Kapital », un navire d’intervention écologiste. On découvre notre équipage au milieu d’un monde qu’ils ne reconnaissent plus. Leur mission: retrouver le navire « The Massive ». Pourquoi et qui sont vraiment les membres de l’équipage ? Voilà les questions qui trouvent réponses sous formes de flash-back. Un récit d’une grande densité qui devrait contenter tous les lecteurs exigeants.  Avec Saga la véritable révélation 2013 en nouvelle série à suivre.

L’avenir est sombre mais l’espoir et la résistance doivent toujours exister…

Orchid couv7-Orchid -1- (Panini) : La surprise la moins attendue de ce début d’année. Oui car les autres séries avaient déjà fait parler d’elles outre-Atlantique. Et malheureusement en France non plus pour le moment mais nous allons inverser la tendance. L’histoire se déroule dans un monde post-apocalyptique. La nature a repris possession de la terre encrassant les vestiges urbains sur son passage. Dans ce monde où l’humanité survit, les hommes se sont divisés en deux castes: d’un côté le riche avec à la tête de ces castes un tyran vivant à l’abri de la nature en hauteur et de l’autre coté  les pauvres vivant dans la jungle hostile. Comme toujours les peuples asservie rêve de rébellion et un homme qui fait figure de légende et de mythe pour avoir été le seul à se dresser face à la tyrannie inspire encore certain rêveur, comme notre héros… Il ne s’agit pas d’une œuvre indispensable mais un récit riche en idée révolutionnaire et qui fait réfléchir aux dérives de notre monde actuel.

Es un oiseau ? es un avion ? Non c’est Superman…

originessuperman8-Superman – Origines (Urban Comics) : Je ne pouvais pas ne pas mettre dans ma sélection comics un titre Superman. 2013 est l’année du retour de Superman sur grand écran et en librairie. Mon récit préférer est Superman pour demain de Jim Lee et Azzarello. Mais pour découvrir l’homme d’acier je vous conseille Superman Origines. Selon moi la meilleur réécriture de Superman. Ici on ne s’attarde pas sur son arrivée sur terre ni son enfance. Mais sur son départ de Smallville. Clark est alors un jeune homme à la recherche de qui il est ? Cette recherche va le conduire en Afrique ou lui viendra sa passion pour le journalisme d’investigation. Puis très vite il reviendra à Métropolis ou il fait ses premiers pas en tant que Superman et en tant que journaliste pour le Daily Planète.

Si l’univers du Boyscout à la cape vous plait aller jeter un œil sur cette petite chronique http://www.mysterieuse-librairie.fr/2013/06/19/superman-les-oeuvres-indispensables/

Quand les lecteurs tuent Robin…

Batman Deuilfamille couv9-Batman – un deuil dans la famille (Urban Comics) : Voilà un récit qui marquera à jamais le chevalier noir. Le titre en dit déjà long sur ce que vous allez trouver dans cet album. Batman fait alors équipe avec Jason Todd le second Robin du nom. Plus rebelle et plus expéditif que son ainé Dick Grayson devenu Nightwing. L’esprit effronté de ce jeune héros va lui attirer de gros ennuis notamment avec le Joker. A l’époque de la parution il faut savoir que DC Comics avait lancé un grand sondage demandant aux lecteurs de voter pour savoir si Jason Todd devait mourir, il semblerait que l’éditeur ait été pris à son propre jeu. Cet épisode tragique pour la Batfamilly ne cessera dès lors de hanter Batman. Mais vous le savez Urban comics ne fait jamais le travail à moitié c’est pourquoi en plus de l’arc un deuil dans la famille vous pourrez lire également la descente aux enfers de Batman et l’arrivée d’un nouveau personnage Tim Drake qui ira chercher de l’aide du côté de Dick Grayson pour sortir Bruce Wayne de sa longue dépression. Un récit incontournable pour tous les fans de l’homme chauve-souris. A noter que Jeph Loeb reprendra des années plus tard ce passage de la vie de Batman dans l’excellent Batman Silence, numéro 2 des Batman à lire dans sa vie après « Un long Halloween ».

Là ou il y a de l’argent et des politiques il y a toujours des magouilles…

queen_country couv10-Queen & Country – Intégrale 1 et 2 (Akiléos) : Politique, Argent et agent secret voilà le cocktail multivitaminé de Queen & Country. Il ne s’agit pas de la première édition car Akiléos l’éditée déjà depuis plusieurs années en tome individuel. Mais elle ressort aujourd’hui en 2 intégrales format comics.  Peut être resterez vous septiques devant les dessins noir et blanc qui n’ont rien de transcendants toutefois ils font le job. Ce qui vous fera adorer cette série, ce sont ses intrigues palpitantes  et ses maitrises des dialogues et de la narration. Un vrai régal pour tous les amateurs de comics sans super-héros.

Bonne lectures à tous

10 One Shot immanquables de ce premier semestre 2013

pacifique

L’été c’est toujours le moment où l’on a le moins de nouveautés et aussi le moins de passage, tout le monde doit profiter de  la plage certainement ??? Et bien dans cette période de trêve estivale j’avais envie de revenir sur les immanquables de ce début d’année. Car je suis  sûr qu’avec le rythme de folie de nouveautés que nous avons par semaine vous êtes peut être passé à coté d’une petite merveille.

Le pouvoir des livres…

L.10EBBN001247.N001_Pacifique_C_FR1- Pacifique (Casterman) : Mon petit chouchou. Une réussite complète tant sur le dessin et la mise en page que sur l’histoire: un régal. On plonge avec un jeune homme à peine formé dans un U-boot durant la seconde guerre mondiale. Cette plongée au cœur de  l’équipage et de l’oppression dû au confinement sous l’eau est accentué par une mise en couleur toujours très réfléchie. Notre histoire va prendre un tournant inattendu lorsque le jeune homme qui est rentré dans le bateau va sortir un livre de son sac. Petit rappel historique Hitler censurer et bruler un grand nombre de livres sur places publiques. Alors quand un livre fait son apparition dans le sous-marin l’équipage et le capitaine voudront le passer par dessus bord. Mais le livre ne compte pas disparaitre comme çà… Cette aventure cache une toute petite part de fantastique et nous dévoile une fin que chacun pourra interpréter à sa façon. Une immersion dans la dureté dans la vie d’un sous-marin durant la seconde guerre accompagnée de poésie et de rêverie…

Atom l’OVNI de l’année…

souvenirsdelempiredelatome couv2- Souvenir de l’empire de l’atome (Dargaud) : L’OVNI de ce début d’année. Hommage à la science fiction des années 50. Cet album ne ressemble à rien que vous ayez pu déjà lire. Paul alors jeune écrivain se passionne depuis tout petit pour le monde qui l’entoure et ses différentes formes de vie. Par chance la vie à l’ére de l’atome période on nous vivons une véritable révolution et où toute théorie semble possible. D’autant plus lorsqu’il va rencontrer Gibbon Zelbub consultant pour le Pentagone. Un one-shot comme on les aime drôle original et complètement dingue. Le tout servi par le dessin très stylisé de Alexandre Clérisse.

1770 l’odyssée de l’Australie…

3TerraAustralis couv– Terra Australis (Glénat) : Le pavé de l’année chaque année le nouveau jeu des éditeurs est de nous proposer des albums toujours plus gros avec toujours plus de pages. Terra Australis remporte haut la main la palme cette année avec ses 512 pages. Une « Odyssée » voilà le terme parfait pour décrire cet album. L’histoire vraie de l’Australie vue par différents protagonistes qui ont tous des visions bien différentes des colons aux aborigènes cette aventure retrace la traversée des colons et le destin des peuples et de ce nouveau pays qui émerge. On y retrouve tout les grands hommes qui ont fait l’histoire ainsi que les débuts de  la ville de Sidney. Une œuvre complète par excellence. Vivez un moment de l’histoire avec cet album.

PS : Si l’œuvre vous a plu vous pourrez venir rencontrer le dessinateur Philippe Nicloux le Vendredi 6 Septembre à la librairie.

terraaustarlis2

A la découverte d’un nouveau talent de la BD…

JADE T1[BD].indd.pdf4- Jade (Glénat) : Cette histoire démarre à deux cent à l’heure, nos deux héros sont en bien facheuse posture et un peu comme dans un James Bond ils vont devoir commencer par fuir dans le décor du Tibet. Puis nos héros vont reprendre leur quête, ils recherchent Jade on découvre tout au long de l’aventure les raisons qui les poussent à chercher ce mystérieux personnage. L’un de nos deux compères est un occidental plein de préjugés, il apprendra beaucoup de ses erreurs. Un récit intelligent et dynamique qui nous transporte en plein cœur du conflit Tibétain, de ses décors à couper le souffle et du mysticisme religieux que dégage le Tibet. Cet album est dans la collection Tchô l’aventure de chez Glénat et si les premières pages ne nous font pas penser à un récit pour enfant le petit cahier technique à destination des plus jeunes à la fin leur permet de comprendre un peu mieux le conflit que vit depuis des années le Tibet. Ullysse Malassagne, La découverte auteur de ce début d’année avec cet album aussi avec un Kairos également sorti en début d’année chez Ankama. Avec son trait et son écriture il insuffle un dynamisme rare à ses BD. Auteur à suivre.

La guerre et après…

Iron couv5- Iron, la guerre d’après (Cambourakis) : Iron c’est avant tout un dessin, qui dégage une grande sensibilité, beaucoup d’émotion et de poésie. La douceur et la beauté de son trait nous font rentrer dans une histoire étrange qui commence après une grande guerre avec la mort de Hardin qui au péril de sa vie c’est emparé de documents compromettants. Ses enfants vont hériter de ce dur secret sans vraiment le comprendre. Une histoire animalière où chaque personnage et chaque animal qu’il représente à un rôle bien particulier découvrez donc le destin de ces 3 enfants dans un monde qui se dévoile au fur et mesure de la lecture. Un petit bijou d’esthétisme.

Un enfant, un destin…

temudjin couv6- Temudjin (Daniel Maghen) : Encore une fois mais de manière complètement différentes l’esthétisme est au cœur de l’histoire. Temudjin est l’histoire d’un jeune garçon qui à une énorme destinée. Mais cette destinée il va l’acquérir dans la souffrance. Il ne connaitra pas sa mère qui donnera sa vie pour le mettre au monde il grandira au coté d’un chaman qui lui apprendra tout ce qu’il doit savoir. Le garçon montrera des facultés hors norme dès son plus jeune âge. Antoine Carrion signe avec son complice Antoine Ozanam une histoire d’une rare intensité graphique, nous immergeant dans des décors somptueux. Mais cet album n’est pas leur première collaboration car ils ont déjà sorti ensemble plusieurs albums dont L’ombre blanche série fantastique sortie en début d’année chez Soleil.

temudjinbd1

Jacques à dit « voler le Maillé-Braisé… »

Impression7- Jacques à dit (Sarbacane) : Un peux de chauvinisme ne fait pas de mal surtout quand la qualité est au rendez-vous. Fabien Grolleau et Thierry Bedouet nous livrent une rencontre entre deux personnages: Jacques vieux marin désœuvré, Stéphane jeune gars un peu paumé. Deux personnages perdus dont un monde où ils ne trouvent pas leur places. Un seul défi va leur donner un sens: voler le maillé-braisé, navire de guerre bien connu des Nantais. Une aventure désopilante pleine d’humour. Ce jouant des tristesses de la vie

 

Le témoignage d’un Père…

Exil couv8- Exil (Vent d’ouest) : On continue avec un artiste qui vit à Nantes, Jean-Marie Minguez habitué des univers plus fantastiques (Les contes du Korrigan, Carabosse…) et également grand amateur de comics a changé radicalement d’univers pour raconter cette histoire qui lui tient à cœur. Certaines histoires doivent être écrites pour rester dans les mémoires, le papier est l’un des meilleur moyen de cultiver notre mémoire. Cette histoire c’est celle de Francisco un espagnol qui fut chassé par le putsch des nationalistes. Parti de son foyer il du quitter femme et enfants pour fuir sur les routes le cœur rempli de peur et de doute. Un vibrant hommage à ces hommes et femmes qui fuirent la guerre mais qui firent face à bien d’autres atrocités. La nature humaine dans toute sa splendeur et décadence. Un récit poignant et à faire partager et à connaitre.

Entretient avec vos voisins…

L.10EBBN001749.N001_HOTELpart_C_FR9- Hôtel particulier (Casterman) : Celui qui vous dira que le dessin n’a pas d’importance dans une BD se trompe. Et il se trompe d’autant plus si il s’agit d’un album de Guillaume Sorel, le dessinateur de la série Algernoon Woodcock (un autre indispensable) nous ravi une fois de plus avec son trait toujours plus joli de case en case. L’aventure s’ouvre quant à elle sur un drame: le suicide d’une jeune femme; à ce moment l’univers fantastique de Guillaume Sorel rentre en jeu puisque la jeune femme est devenue un fantôme. Et sur le conseil d’un étrange chat qui est le seul être avec qui elle peut communiquer elle va découvrir ses voisins qu’elle ne connaissait pas. Découvrez un entre deux mondes où la réalité et l’imaginaire se mélangent dans la couleur sépia de l’album…

Hotel2

Petit trafique entre amis…

Artgues couv10- Artigues & Prévert (La pastèque) : Cocorico !! Place une fois de plus à un auteur Nantais . L’Artigues et Prévert sont deux types pour le moins ordinaires dans un village ordinaire, enfin pas si ordinaire que çà, nos deux  compères vont devoir fuirent, puisqu’ils arrondissent leur fin de mois avec de la contrebande… Benjamin Adam ne peux cacher ses influences tirées de la BD américaine Underground (Chris Ware, Crumb et bien d’autre…). Le découpage audacieux et chargé de l’auteur donne une dimension différente au récit. Avec pour ma part un énorme coup de cœur pour ses multiples gros plans sur des détails qui sont dans le décor ou sur le personnage. Avec ce procéder l’auteur nous invite à nous attarder sur le moindre détail que recèle chaque cases. Un livre à part à découvrir pour tous les curieux.

Pour ceux qui en demandent plus…

Il n’est pas toujours facile de se limiter à 10 albums alors qu’une liste de coups de cœur n’apparaisse pas dans cette sélection mais qui mérite votre attention : Clichés de Bosnie, Ardalen, Une vie à écrire, Le printemps des arabes, Camargue rouge, L’étranger, Le beau voyage, Le client, L’entrevue, Le journal d’un corps, Jack Jospeh le soudeur sous-marin, Blackface bandjo… Voilà une petite liste sympa en espérant ne rien oublier. Pour en savoir plus vous pouvez venir nous voir à la librairie nous pourrons en parler avec plus de détails.