Tonton Joker est de retour…

Joker1

Dark Vador, Moriarty, Dracula, Gollum, Mr Smith, Lex Luthor et JOKER tant de méchants qui ont marqué nos mémoires des fois bien plus que les héros eux même. Etes vous sûrs que Batman est plus connu ou plus aimé que le Joker ??? Pour faire une bonne histoire il faut un bon méchant, voilà la règle d’or.

Si les aventures de Batman sont devenues si emblématiques c’est grâce au Joker, personnage que l’on aime détester. Il nous fascine, nous obsède, il a la folie contagieuse et c’est pourquoi on éprouve quelque chose de savoureux pour ce personnage…

En 2012, pour démarrer, les éditions Urban axent leur catalogue sur le Chevalier Noir joyau de leur catalogue, en 2013 l’actualité cinéma oblige, c’est Superman qui a le droit à une myriade de titres avec un succès plus mitigés (Je doit être le seul a aimé les boy-scout). En 2014 c’est le joker qui a le droit de figurer sur un grand nombre de couvertures des titres Urban Comics. Avec du moderne: « Batman -3- Le deuil de la famille »; du culte: « Killing Joke/Joker Anthologie »; et de l’étrange: « Empereur Joker ».

batmansaga1

Batman -3- Le deuil de la famille : Il fait partie de l’univers renaissance. Le Joker revient après une longue période d’absence. On pensait au début du relaunch dans le premier épisode de Détective comics, (dispo en VF dans le fascicule Batman Saga 1) que le Joker avait disparu suite au vol de son visage par le taxidermiste, méchant de seconde zone qui devient célèbre grâce à cet acte. Triste fin pour un personnage anthologique. Mais il revient de plus belle: première étape pour lui, récupérer son visage; deuxième étape, retrouver son adversaire de toujours en face à face et pour cela il va devoir détruire tous les « parasites » qui gravitent autour de Batman, à savoir la Bat-Family (Alfred, Nightwing, Red Hood, Red Robin, Robin, Batgirl…). Les avis divergent sur cette histoire pour ma part je suis fan. Retrouver tout ce petit monde autour du Joker je n’avais pas vu ça depuis Batman Silence de Jim Lee. Et puis Le duo Scott Snyder et Greg Capullo font toujours des merveilles sur le titre. Et en Bonus les back-up dessinés par Jock. Il vous faut quoi de plus ????

PS : Ne pas oubliez de lire Nightwing en parallèle pour compléter les pièces du puzzle Nightwing -3- toujours aussi cool.

joker-anthologie

Coté indispensable vous avez le choix entre :

Joker Antholgie : Si vous êtes coutumier de Urban, il s’agit de leur format qui regroupe de mini récits cultes en retraçant 75ans d’histoire en 1 volume. Bref un efficace remède pour ceux qui ne connaissent pas ce grand malade qu’est le Joker. UN chapitre part soir et vous verrez, tout ira mieux.

The-Killing-Joke

Killing Joke : Œuvre indispensable de l’univers de Batman. Trônant bien haut au côté des récits cultes: Year one, Long Halloween, Dark Knight et Silence… Duo 5 étoiles Alan Moore (Oui Mr Watchmen, V pour Vendetta…) et Brian Bolland (trop rare dessinateur). Ce récit est culte en deux points, pour ces conséquences et pour sa qualité d’écriture. Evidemment quand vous donnez carte blanche à un scénariste torturé, pour s’occuper des origines du plus déjanté des super-vilains, cela donne une explosion de saveur. Et ce récit amène un autre fait marquant qui bouleversera la continuité, pour un des personnages du Bat-univers. Seul bémol 60 pages, c’est trop court. Un must à avoir dans toute comics-othèque.

Joker2

Et puis le dernier: Empereur Joker si comme moi vous ne ratez jamais une aventure de l’homme d’acier ou du Joker, alors vous le prendrez, sinon passez votre chemin. Trop étrange, trop space. Bref pas facile seul les dessins de Ed Mc Guiness sauve cet album.

Joker-1

Et je ne pouvais décemment pas vous parler du joker sans faire une allusion au Joker de Brian Azzarello et Lee Bermejo au dessin, histoire centrée sur le Joker. Un Joker très inspiré de l’interprétation de Heath Ledger. c’est aussi l’un des premier gros job confié à Lee Bermejo petit prodige du crayon, il offrira d’ailleurs une place de choix au joker dans son Batman Noël. Et un petit dernier pour la route « Un deuil dans la famille », autre grand classique qui bouleversera  la vie du chevalier noir. Un Joker qui s’amuse avec Robin (Robin 2, Jason todd), enfin il s’amuse à la façon du Joker. Encore une fois Urban fait un super boulot éditorial sur cet album en nous offrant plus qu’une simple histoire allant nous présenter les conséquences de cette histoire et une éventuelle lueur d’espoir… N’ayez pas peur du dessin qui semble dater il s’agit des plus grands de l’époque Jim Aparo, George Perez et Jim Starlin entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.