Coups de coeur

Raconte nous une histoire s’te plaît…

riffcouv

riffcouv« Allez vas’y te fait prier, raconte nous une histoire !! – Bon apparemment certains d’entre vous ont été sages, vous allez en avoir droit à deux. – OUAIS !!!!! » Ah que c’est beau de voir tant d’enthousiasme dans vos petits yeux de grands n’enfants. Aujourd’hui vous avez effectivement le droit à deux histoires, pas une, Deux, et qui se trouvent être aussi bien pour les jeunes et les moins jeunes d’entre vous.

Tout d’abord, Qu’ils y restent aux Editions de la gouttière, de Régis Lejonc, Riff Reb’s et Pascal Mériaux. Un bel album qui se veut d’un côté, un hommage aux contes traditionnels, un hommage plus personnel de Riff Reb’s pour Ivan Bilibine (1876-1942), un illustrateur russe qui l’a fortement marqué.

riff24 personnages pour 5 histoires: voici comment on pourrait aborder cet album, vous avez 4 premiers récits qui pourraient correspondre à 4 interprétations de la même moralité selon que vous vous trouviez soit en Europe avec en symbole le Loup. En Europe de l’est avec le Vampire. Sur le continent Africain avec un Sorcier. Et enfin sur le continent Sud-Américain avec un Ogre.

riff3En effet quelque soit les cultures et leurs contes, on peut trouver assez souvent le même genre d’histoire, en l’occurrence dans ce cas précis, la créature fantastique qui règne dans une région au dépend des habitants qui ont plus tendance à leur servir de pâture.

Qu’ils soient Loup, Ogre, Vampire ou Sorcier (cannibale), la créature règne en maître sur sa région, et les autochtones leur servent de garde-manger, et cela même s’ils sont parfois leur serviteurs et les vénèrent tels des dieux. Il n’empêche que l’appétit est parfois tel, que même avec la meilleur volonté du monde on arrive pas à être suffisamment consciencieux et que l’on épuise son stock de provision sans s’en rendre compte, ce qui donne… un conte.

riff5Au terme de chacune de ces histoires, la créature n’a d’autre choix que de partir vers de nouvelles contrées, poussée par la faim et la pénurie de denrées à se mettre sous la dent. riff4Les pérégrinations de chacun va les amener à croiser leur chemin au coeur du monde.

Pour une fois, j’ai longuement développé ma narration, mais permettez moi de m’arrêter là et de vous laisser découvrir le dénouement de cette 5ème histoire.

Les auteurs nous offrent là un chouette récit que l’on peut raconter à un jeune public, laisser les plus grands le lire seul, et pour ceux qui ont déjà bien grandi mais qui ont toujours une âme d’enfant, voici une nouvelle occasion d’apprécier le travail de Riff Reb’s dit « Le Génialissime » (selon moi).

riff1Rassurez vous, je ne vous ai pas tout raconté, il y a quelques surprises à découvrir pour chacune de ces histoires, et lorsque vous terminerez de lire la dernière, une belle morale vous attend sur ce que votre imaginaire d’enfant a pu développer et vous apporter pour le reste de votre vie.

concilecouvRestons dans le macabre et le lugubre, mais pas trop quand même, je vous rappelle que je vous propose des titres accessibles pour les jeunes lecteurs: Le concile des arbres de Pierre Boisserie & Nicolas Bara aux éditions Dargaud.

concile4C’est une histoire en un seul tome, on pourrait même le regretter tellement les personnages sont attachants par leur caractère, ainsi que par l’ambiance graphique, ronde et agréable, et en plus bourrée d’humour… HHAAA L’HUMOUR !!!!

Je ne vous cache pas que cela tient vraiment de Sleepy Hollow. Ah ça y’est, j’en ai déjà trop dit, mais n’allez pas me détester pour autant, je vous présente des idées de lectures pour vos enfants, et comme eux ils ne viendront pas lire mon article, à eux toute la surprise.

concile5Imaginez: nous sommes dans une ambiance XIXe siècle, dans un hôpital situé en campagne, voire maison de repos, pour femmes & enfants. Mais attention, il est de classe royal l’hôpital, alors déconnez pas.

Comme chaque nuit depuis peu, aux abords de minuit, un phénomène étrange se produit: 7 des jeunes pensionnaires se lèvent (et se bousculent, ils ne se réveillent pas… ah non c’est une autre histoire ça) et se rendent sur le toit pour une étrange cérémonie. Disposés en cercle, chacun se tenant toujours à la même place, ils se mettent à psalmodier dans un étrange dialecte, un chant incompréhensible au commun des mortels. L’infirmière Wilma, le directeur Amilcar Tournepied ainsi que le Dr Mortemain sont témoins de la chose, et oscillent entre curiosité et incompréhension, en passant tout de même par la case angoisse. A savoir qu’au lendemain des événements, les enfants se réveillent sans le moindre souvenir de ce qui s’est passé.

concile1Afin d’étudier et résoudre le mystère de ce qui semble être une possession multiple, le ministre Pomerol, du Ministère Public des Affaires Privées (qui est privée de public, puisque c’est privé, en effet essayez de rentrer dans un ministère, cela vous fera peut-être de la publicité mais vous serez privé de liberté le temps de passer devant le tribunal public… mais je digresse). Bref, Pomerol, ancien camarade du directeur Tournepied, va faire appel à ses deux meilleurs agents, Casimir Dupré & Artémis d’Harcourt pour élucider l’affaire.

concile3On ne peut pas vraiment dire qu’entre les deux agents, ce soit l’entente cordiale et la collaboration s’annonce plutôt houleuse. Dès leur arrivée, ils doivent faire face à une hostilité et à un empressement de les voir déguerpir qui ne peut qu’aiguiser d’autant plus la curiosité des agents chevronnés.

L’histoire des enfants ne s’arrête pas là, puisque, avant d’atterrir dans cet hôpital, 6 d’entre eux ont été découverts dans une clairière par la maréchaussée. Ajoutez à cela qu’une enquête fut au préalable déjà ouverte auprès de l’établissement hospitalier pour la disparition successive de plusieurs de ses employés.

concile2Tant de mystères accumulés au même endroit, au même moment ne laisse rien présager de bon pour les deux agents. Comment diable vont-ils bien pouvoir progresser dans leur enquête, si en plus ils ne peuvent pas se sentir. Jeux de mots, railleries, humour vont être au rendez-vous. Une enquête haletante et trépidante pour les amateurs de sensations fortes, mais pas trop quand même.

 

 

.

Délires graphiques.

détailscouv

odeurcouvPourquoi délires graphiques ? oui, pourquoi ? Eh ben parce que ! Et c’est déjà une bonne raison. En effet parmi les sorties que nous voyons actuellement défilées: un nouvel album de Craig Thompson, Space Boulettes, aux éditions Casterman, un récit de Sciences-Fictions à destination de enfants, mais pas que; Rat Queens t1- Donjons & Draguons, un comics publié par Urban Comics dans leur collection Indies de Kurtis J. Wiebe & Roc Upchurch, un récit déjanté d’ Héroic Fantasy, une équipe de 4 mercenaires, Betty (une lutin folle du c**) Hannah (une elfe aux cuites mémorables) Dee (adepte d’un culte sataniste) et Violet (une naine… ben… une naine quoi), avec un prix de lancement à 10 euros jusqu’au 30 juin; Morgane de Kansara & Fert, chez Delcourt dans la collection Mirages, la légende Arthurienne vue par la demi-soeur du roi… tout cela est bien agréable, mais ce n’est pas ce que j’ai décidé de vous mettre en avant cette fois-ci.

odeur2Pour l’heure, j’aimerais vous vous parler de contrées majestueuses, de décors à vous couper le souffle, d’histoires trépidantes, de récits qui vous vont vider la tête et attiser les cendres de votre imagination, tout cela en trois titres seulement.

odeur1L’odeur des garçons affamés, c’est le nouveau titre du plus Moebiusien des auteurs actuels, j’ai nommé Frédérik Peeters, avec au scénario Loo Hui Phang, et publié aux éditions Casterman, et ce n’est pas peu dire que c’est un chef-d’oeuvre étant donné que l’éditeur leur à même consacré un tirage spécial.

odeur6Loo Hui Phang ne vous est peut-être pas connue, mais elle n’est pas novice dans le monde de la Bande-dessinée, jonglant entre Futuropolis, L’Association et Atrabile, elle a l’habitude de travailler avec des auteurs au style graphique qui sort des sentiers battus.

Frédérik Peeters, c’est l’auteur entre autre de Aàma, Lupus, Les pillules bleues et quelques autres récits, du Noir & Blanc à la couleur, on reconnait son trait, et si vous tombé sous le charme une première fois, croyez moi vous y reviendrez. Bien qu’il ne soit pas au scénario cette fois, on retrouve la même richesse et originalité scénaristique auxquelles il nous a rendus coutumiers.

odeur5Aujourd’hui c’est pour un Western que vous allez embarquer, une histoire qui se déroule au milieu d’une zone désertique, avec presque aussi peu de personnages que vous risquez de croiser de vie en plein désert. J’aimerais même définir ce récit de huis-clos à ciel ouvert, c’est antinomique mais c’est fait exprès, à partir du moment où l’on reste dans la relation qui va unir ces 4 personnages. Oscar, note personnage principal, photographe de son état, gentleman dandy, mais pas si sympathique que cela de prime abord. Stingley, géologue chevronné prêt à parcourir le terrain qui reste toutefois en mesure de savoir rappeler que c’est lui le patron et que l’on ne mélange pas les petites gens avec ceux de son rang. Milton, jeune homme qui les accompagne, on sent chez lui une personne malhabile, peu sûr d’elle-même et dont la pudeur laisse un peu gauche.odeur4 il semblerait également que Oscar ait un faible pour les jeunes garçons encore pubères comme Milton, tandis que Stingley, sous ses couverts d’explorateurs soit également annonciateurs du funeste destin des autochtones Amérindiens que l’on peut leur connaître. Si vous ajoutez à ce trio, cet étrange et inquiétant Cow-Boy au visage émacié, à la mine quasi porteuse de mort qui semble les avoir pris en chasse, voici la base qui se pose pour ce récit qui vous surprendra bien plus que vous ne pourriez le supposer. Bien sûr, vous aurez quelques indiens de-ci de-là, des étalons gambadant joyeusement et quelques échanges d’armes à feu, et vous voilà en route pour un récit complet qui est l’une de mes plus belles et intéressantes lectures depuis ce début d’année, à tel point que je ne souhaite pas vous en dire plus.

helioscouvDans la continuité des albums où il ne faut pas avoir de paroles superflues pour vous le décrire, voici Helios de Etienne Chaize aux éditions 2024.

helios1Très franchement, il faut l’avoir entre les mains pour comprendre ce que j’aimerais vous faire ressentir. Voici déjà le texte d’introduction de l’histoire, uniquement visuelle que vous découvrirez:

« Un soir lointain, le soleil s’était figé. Le royaume déclinait dans un crépuscule sans fin. Quand un voyageur promis de lever le sort. Ils iraient à la rencontre de l’astre. Ils marcheraient jusqu’au point du jour. Lentement, le roi se leva et tous le suivirent, avec l’espoir d’une aube nouvelle. Immobile, Helios reposait sur l’horizon. »

helios2Avec à peine quelques titres par an à leur catalogue, vous devinerez que les éditions 2024 choisissent judicieusement les albums auxquels ils croient, à savoir que c’est eux qui ont édités l’année dernière la Bande Dessinée du chanteur M.

helios5Bref, avec Helios, nous allons partir en voyage, mais pas n’importe lequel, un épique, à la découverte de l’inconnu, avec bon nombre de péripéties à la clef.

C’est tout un peuple qui va partir à l’aventure, à la poursuite d’une promesse d’un avenir salvateur. Lorsque le monde tel que vous le connaissez bascule vers le néant, vous êtes prêts à vous raccrocher à la moindre lueur d’espoir, surtout si c’est celle d’une étoile qui guidera vos pas.

helios4Ce voyage, vous allez l’effectuer en leur compagnie, sans paroles, cette histoire va captiver votre attention. L’album est plutôt grand alors que le peuple que vous suivez est minuscule face aux paysages qu’ils vont traverser.

helios3Il y a une infinité de détails à observer, et lorsque vous revenez sur des pages que vous avez déjà lues, sans nul doute,vous découvrirez de nouveaux éléments que vous n’aviez pas captés au premier regard. pour ceux qui aimeraient argumenter que ce n’est pas de la Bande Dessinée, je leur répondrai que l’on s’en fout, c’est de l’art graphique, avec une magnifique prouesse narrative, qu’importe la forme si l’auteur est capable de vous transporter dans son univers, donc oui, j’ai adoré cet ouvrage, et je ne cesse de prendre plaisir à le rouvrir pour le présenter à de possibles futurs lecteurs, merci Etienne Chaize ainsi que 2024.

détailscouvEt bien évidemment je m’en vais terminer avec une perle (comme toute bonne digestion), une beauté sud-américaine…

details1Nos chouchous Fàbio Moon & Gabriel Bà sont de retour aux éditions Urban dans la collection Graphic avec leur premier titre publié aux Etats-Unis: Détails d’une vie brésilienne. Ce recueil d’histoire courtes en Noir & Blanc est le précurseur de l’oeuvre qu’ils publieront par la suite et qui sera reconnue dans maintes contrées comme une chef-d’oeuvre: Daytripper.

Oui, tous les trois nous adorons pleinement le travail des deux jumeaux brésiliens: Casanova, American Vampire, B.P.R.D., L’Aliéniste, Umbrella Academy, Deux frères… Nous avions même eu l’immense privilège d’être présents avec Fàbio au festival Quai des bulles de Saint-Malô pour représenter les éditions Urban pour leur début éditorial, et de recevoir cette fois les deux frères dans nos locaux à l’occasion de la sortie de Deux frères, que de souvenirs agréables remontent à ma mémoire.

details2Le panel de récits que vous êtes amenés à lire dans cet album est vraiment chouette, du récit fantastique, en commençant par un rêve incitant deux frères à passer le cap de prendre confiance dans leur capacité à écrire et dessiner les histoires qui alimentent leur imaginaire, en passant par des récits réalistes et plus intimistes.

details3Fàbio & Gabriel alternent les histoires où ils peuvent se mettre en scène et les personnages fictifs, mais on peut se demander dans chacune de ces histoires où commence et où se termine la part d’intimité qu’ils partagent avec nous.

Si jamais vous n’êtes pas très attiré par le Noir & Blanc, c’est le genre d’album qui pourrait tout de même vous séduire, les auteurs savent gérer de façon magistrale leur dessin, la mise en page ainsi que la narration. Dès la présentation de leur premier récit à leur futur éditrice lors d’un festival aux Etats-Unis, le charme à agit, et chaque année ils se représentaient devant elle, au fur et à mesure, les jumeaux ont su la séduire et ne pas se faire oublier.

deatils4Le cadre intimiste d’une rencontre de deux inconnus, jouant au jeu de la séduction le temps d’une journée et se quittant ignorant encore tout de l’identité de l’autre même après ce moment inoubliable. Une soirée entre amis, à boire des coups et à se remémorer leur adolescence, les amis et les amours, à ceci près que l’un d’entre eux est… mort, et oui rien que çà, mais personne ne s’en offusque, bien au contraire, rien de plus normal à leurs yeux. Et cerise sur le gâteau, vous allez pouvoir lire une histoire, interprétée successivement par chacun des deux frères, et leur gémellité se ressent jusque dans leur narration, cela en est vraiment surprenant.

Voilà donc mes conseils de lectures. On se fait peut-être rare en ce moment pour nos articles de coups de coeur, mais fort heureusement, il y a du très bon à se mettre sous la dent. Bonne lecture.

 

Harmony, la force tranquille…ou presque…

HarmonycouvHarmony est sans conteste l’un des albums forts de ce début d’année 2016.

Mathieu Reynes, dont vous avez déjà pu voir le talent dans des séries comme « Alter égo », « La peur géante » ou « La mémoire de l’eau », nous livre cette fois un album d' »Ambiance »…

Harmony 3Qui est Harmony ? Elle même voudrait bien le savoir. Lorsqu’elle se réveille amnésique dans une étrange cave, retenue par une brute au grand coeur, qui refuse de lui donner la moindre réponse à ses questions. Et si ce n’était que ça, outre ce tourment de questions, elle doit s’accommoder de nombreuses voix qui embrument son esprit et cerise sur la gâteau elle va vite découvrir qu’elle est douée de pouvoir télékinésique. Mais à qui faire confiance ? Ces geôliers lui veulent-ils véritablement du mal ? Pas facile de savoir où se trouve le bien du mal ? Pas facile de savoir où est la vérité et si elle est bonne a dire ? Pas facile de faire face à ses problèmes quand on est une ado en quête de réponse sur soit-même.

Harmony 4Derrière un scénario assez simple Mathieu Reynes nous livre une histoire digne des grands best-sellers pour ados de ces dernières années. Oubliez Hungers Games, Le labyrinthe ou Divergente et venez découvrir Harmony, le nouveau phénomène. Si cette histoire à tout des grands blockbusters américain, c’est surtout l’attachement aux personnages qui rend cette histoire plus forte que d’autre. Le personnage principal est bien entendu génial mais c’est surtout les personnages secondaires qui ont de bonnes gueules, un caractère fort et un grand charisme. A l’image de Mahopmaa et Nita. Qui brillent à chacune de leur apparition dans le récit.

Harmony 2Si vous attendez des réponses dans cet album, passez votre chemin. Nous vivons l’aventure du point de vue de l’héroïne et pour marquer une vraie ambiance nous découvrons le monde au même rythme que notre jeune amnésique. Et c’est là, toute la puissance de l’aventure. Marquer un rythme et une tension afin de créer une vraie connexion avec l’héroïne.

Et le dessin de Mathieu Reynes auteur complet (scénariste et dessinateur) sur cet album. Donne un côté dynamique et résolument moderne à l’histoire. Maîtrisant à la perfection son trait il joue avec les cases et ses cadrages pour amplifier certaines scènes et leur donner un aspect très cinématographique.

Harmony5

Bref usant à merveille de nombreux codes empruntés au cinéma, aux séries télé ou aux romans ados. Mathieu nous montre tout son talent et sa maîtrise du 9eme art. Et nous livre une série palpitante à laquelle on devient vite addict. Et mon petit doigt me dit que ce tome 1 n’est qu’un début de ce que nous promet la série…

Heureusement vous n’aurez pas besoin d’attendre bien longtemps le tome 2 est prévu pour septembre 2016 et le tome 3 qui marquera la fin du 1er cycle sortira en Mai 2017. Mais le tome 2 devrait déjà apporter son lot de réponses.

Et petit plus, vous pouvez lire l’album avec en fond sonore la BO, de la BD. Vous pouvez trouvez ici : http://www.dupuis.com/harmony/ gratuitement afin d’être plongé de manière encore plus immersive dans l’histoire. Nul doute Harmony va devenir une série incontournable alors ne passez pas à côté.

Harmony1

Tebori

teboricouv

teboricouvTebori, ce terme étrange fait-il écho à vos oreilles et votre mémoire, ou bien vous est-il totalement étranger ?

tebori3Outre d’être le titre de la nouvelle série du duo, Robledo/Toledano, les auteurs espagnols de la série policière Ken Games, reviennent aux éditions Dargaud avec une nouvelle trilogie: Tebori.

Tebori, c’est surtout le nom pour désigner les tatouages traditionnels au Japon, réalisés sans la moindre assistance mécanique, juste à l’aide d’aiguilles conçues à cet effet. Après l’excellent Little Tulip de Boucq & Charyn paru fin 2014 dans la collection Signé du Lombard, qui plaçait son histoire en partie dans l’univers du tatouage dans les milieux mafieux Russes, avec Tebori, nous partons au Pays du Soleil Levant, Le Japon.

Vous allez vous en prendre plein les mirettes: admirez déjà la couverture du premier tome, un beau jaune canari, avec ce motif de vague à la Hokusaï, le mot Tebori inscrit en Kanjis et la cerise sur le gâteau, cette contre-plongée à contre-jour tout contre le côté gauche de la couverture, de ce jeune homme tatoué de pieds en cape, tel un Bodysuit (qui représente un tatouage intégral sur le corps), à la main non pas un sabre ou un flingue, non, une machine  à tatouer électrique.

tebori1Le personnage ? Une jeune homme, Yoshi. A force de traîner dans la rue avec ses camarades, Yoshi a glissé doucement de la petite délinquance au regroupement en bande organisée, ces fameuses bandes de motards que l’on appelle Bosozuku, qui écument les rues des grandes mégapoles Japonaises, dans des courses ou des rixes sanglantes.

tebori4Les hauts-faits d’armes qui apportent la gloire sont tout de même moins courants que les problèmes occasionnés par ces occupations tapageuses. Suite à sa dernière interpellation par la police, Yoshi est mené par son grand-père auprès d’un vieil ami de celui-ci. C’est ainsi que le jeune homme devient apprenti auprès de l’un des 8 grands maîtres du tatouage traditionnel, Le Tebori.

Le temps va s’écouler lentement, Yoshi s’occupe de la boutique au rez-de-chaussée et des clients occasionnels, il forme les stagiaires qui se succèdent également. Pendant ce temps, son maître termine des travaux en cours dans une pièce à l’étage. Ces tatouages sont des oeuvres commencées parfois depuis des années, pour une clientèle qui souhaite accéder en toute discrétion au salon.

tebori2C’est par son talent et toute l’intensité qu’il mis à la pratique de son art que Yoshi est amené à succéder à son maître, mais un événement va bouleverser l’ordre des choses. Si déjà son travail lui prenait beaucoup de temps et d’énergie, la reprise de la fonction de son mentor va lui en demander encore plus, mais il va découvrir l’autre aspect de ce rapport privilégier avec ses clients, de ce moment où ils livrent leur corps aux soins du maître-tatoueur, mais également le temps où ils délient leur âme et livrent une partie de leur histoire, et ces secrets doivent le rester, c’est l’une des règles les plus importantes de ce travail original.

Ôh, et puis bien sûr, l’histoire se serait bien évidemment rien sans l’arrivée de cette femme, mystérieuse, insaisissable et qui paraît-il collectionne sur son corps, une pièce réalisée par chacun des grands maîtres du Tebori, et Yoshi est l’un d’entre-eux à présent…

dilemmacouv1Dilemma. Ah là là, quel dilemme, je ne sais quelle couverture alternative de Dilemma choisir. Comment cela quelle couverture choisir ?

dilemmacouv2Oui mesdames et messieurs, ce n’est pas suite une erreur de manipulation, de maquettage ou d’une bonne blague d’imprimeur, vous avez bien deux couvertures différentes pour le nouveau titre de Clarke: Dilemma, aux éditions Le Lombard. Et pourquoi donc ? Pas pour vos beaux yeux, bien évidemment. Evidemment que vous avez de beaux yeux, mais bien évidemment, aussi, que l’on ne va pas systématiquement plier le monde à votre convenance sous prétexte que vous avez un regard charmeur. Deux couvertures donc, car en fonction de l’album que vous allez acheter, vous aurez une fin alternative que vous n’aurez pas en achetant l’autre album. Quel intérêt ? Ben vous faire acheter deux albums à 20.00 euros pour pouvoir lire 4 pages de différence, je ne vois pas où est le problème… Mais non, bien sûr que l’éditeur ne vous croit pas assez c** pour acheter les deux exemplaires, c’est pourquoi en faisant un choix, vous obtenez un code d’accès sur internet pour lire gratuitement la fin alternative. Bon, là aussi, on peut se demander pourquoi un éditeur veut inciter son lectorat à lire sur internet plutôt que sur de beaux livres, avec du vrai papier et tout et tout.

dilemma1Deux histoires, deux salles, deux ambiances. Plus sérieusement, deux périodes de l’Histoire qui vont se répondre: nous sommes en 1937, Michaël Dorffman est Allemand, c’est peut-être en détail pour vous, mais dans le contexte historique, cela peut changer votre vie… beaucoup. Michaël Dorffman est archéologue, et lors des fouilles qu’il mène actuellement en Egypte, il vient de faire une découverte qui risque d’ébranler jusqu’à la moindre parcelle du monde actuel, et ouais, rien que çà.

dilemma2Au fond d’une grotte reposent par centaines, des rouleaux stockés à l’abri de l’air dans des jarres. C’est une somme de connaissances qui a été rangée à l’insu de tous, ou tout du moins l’eut-il mieux fallu. Les textes ont été rédigés aux alentours de 350 avant J.C. et ils regroupent les échanges entre Diogène de Sinope, Aristocratès d’Athènes dit Platon, Aristote de Stagire (comme c’est le plus jeune, les autres l’appelle « le stagiaire ») et Xénophon d’Enrichista.

dilemma3Au fur et à mesure que Michaël va s’attabler à la traduction des écrits qu’il vient de mettre à jour, un choc phénoménal va le saisir, les quatre Grecs auraient programmé à partir d’un pari qu’ils se sont posé à eux-même, les deux mille années à suivre de l’évolution de l’histoire des hommes. Lorsque l’on met à jour ce genre d’information, les sueurs froides ne tardent pas à venir, comment une telle prédiction d’une telle ampleur peut-elle être envisageable ? Cela implique t-il une organisation d’une démesure mondiale, oeuvrant au moindre niveau afin que le grand schéma cosmique soit respecté tel qu’il a été défini.

dilemma4Si déjà dans un contexte de guerre imminente, dans un pays au bord du chaos, où l’épuration promise par Hitler commence a être appliquée, ce genre de découverte ne vous fait pas virer paranoïaque, cela ne serait tarder.

Nous allons donc suivre l’évolution des événements, voir si tout était prévu et qu’elle est la marche de manoeuvre de l’Humanité. Tout un récit s’écoulant jusqu’à un choix, une alternative donnant deux futurs possibles, et on aimerait vraiment pas être à la place de Michaël Dorffman à ce moment là.

 

Des tritons et des champions

tritoncouv

championcouvQuand on est petit, je parle de l’âge pas de la taille, l’Histoire, cela peut-être barbant, et la littérature, n’en parlons pas. Heureusement il y a les BD… Voici donc l’occasion de vous présenter deux nouveautés pour nos chères têtes blondes (expression ridicule n’est-ce pas, car je ne m’adresse pas exclusivement aux blonds).

champion3Jean-Blaise Djian, le scénariste des Quatre de Baker Street, revient avec une nouvelle série coécrite avec Nathaniel Legendre, mise en images par Nacho Arranz Estevez, et aux couleurs Catherine Moreau. Toute la petit équipe vient de produire Les chamions d’Albion t 1Le Pacte de Stonehenge- pour les éditions Jungle (prononcez « Djeunegueule »).

Pourquoi porter un intérêt pour ce nouveau titre ? Ben déjà, parce qu’il est bien. Si vous le souhaitez je peux m’arrêter là, ou bien vous pouvez me dire « C’est un peu court jeune homme, vous pourriez dire bien des choses en somme… » Les champions d’Albion est une histoire dans l’Histoire, avec des personnages hauts en couleurs, le roi Richard Coeur de Lion, Aliénor d’Aquitaine, Ivanhoé, El Cid (oui « El » car n’oubliez pas qu’il est Espagnol à la base). Mais nous avons d’autres compagnons issus, ou en lien avec la littérature d’aventure: Mélusine l’ensorceleuse (que tout le monde connait grâce à La compagnie créole); Puck, son nom vous rappellera W. Shakespeare et son Songe d’une nuit d’été, mais c’est surtout un clin d’oeil à frère Tuck, dans les aventures de Robin des Bois; Fifrelin, qui vous fera indubitablement penser au joueur de flûte de Hamelin, mais qui lui aussi est volontairement lié à Robin des Bois, car c’est un clin d’oeil à un autre de ses compagnons, Allan A’Dayle, le ménestrel qui déclamait les exploits du bandit généreux (pour ma part j’ai une préférence pour le ménestrel de Sacré Graal des Monty Python, mais là je m’éloigne du sujet, mais pour ceux qui ne connaissent pas encore le film, vous avez raté un chef d’oeuvre); et pour finir Spring Heeled Jack, là on touche le folklore Britannique (Jack talons à ressorts), mais pour garder un lien avec Robin des Bois (encore), Spring Heeled Jack est un fervent admirateur de Will L’écarlate.

champion2Pour couronner le tout (« couronner » – roi Richardreine Aliénor– humour… promis j’arrêterai un jour… mais pas aujourd’hui…), notre personnage principale, avec un E, s’appelle Robyn, et coïncidence inouïe, elle manipule un arc dis donc, c’est dingue çà, mais très franchement elle n’est pas aussi douée que son homonyme masculin susnommé plus haut à maintes reprises. « Bon tu vas enfin nous dire de quoi ça parle oui ou flûte !!? (« flûte » – Fifrelinjoueur de Hamelin… non ? bon tant pis – comme les orgues des années 80′ mais ça ne s’écrit pas pareil).

champion1Comme inscrit en quatrième de couverture (le dos du bouquin pour ceux qui l’ignorent): « 1199. De retour des croisades, le vindicatif roi d’Angleterre, Richard Coeur de Lion, est mortellement blessé lors de l’attaque d’un château limousin. Il a juste le temps (mais tout juste hein, parce que sinon il n’y a pas d’histoire et ce serait trop bête – mais cette remarque n’apparaît pas au dos du livre…) de confier une mission de la plus haute importance à sa mère, la grande Aliénor d’Aquitaine. Pour la réussir, Aliénor demande de l’aide aux plus valeureux héros qui soient, Les Champions d’Albion, Ivanhoé, El Cid, Fifrelin, Spring Heeled Jack, Puck rejoints par la jeune Robyn dans une magnifique et trépidante aventure. » Robyn prend part à l’aventure en s’éclipsant discrètement de la maison familiale après avoir écouté aux portes, il serait malvenu de voir sa fille partir au combat, même accompagnée des plus grands héros de votre pays, d’autant plus qu’il faut qu’elle se fasse passer aux yeux de ceux-ci pour une guerrière aguerrie et pas pour un boulet qui risque de les encombrer et les retarder. Là où c’est plus drôle, c’est l’excuse qu’elle va donner à sa mère concernant son absence: la drôlesse est partie retrouver un jeune noble à Londres. Rosamund d’Huntingdon, la maman, considère plus sain que sa fille s’absente en catimini retrouver un probable futur gendre, plutôt qu’elle continue à se comporter comme un véritable garçon manqué. Ai-je omis de vous dire que Robyn est adoptée ? cela nous réserve très certainement des rebondissements pour les histoires futures… Les lecteurs bénéficient d’un dossier complémentaires à la fin de l’album pour en apprendre un peu plus sur chacun des personnages, ainsi que de savoir quelle sera la base de la prochaine aventure des Champions d’Albion dans le tome 2 qui les conduira en Espagne.

tritoncouvL’autre titre original que je vous conseille aujourd’hui est publié par les éditions Rue de Sèvres: Tritons, épisode 1 – L’invasion des Lezzarks sanguinaires– de Doug Tennapel.

triton4L’auteur a déjà été publié en France avec Ghostopolis (Milady Graphics éditions – album plus disponible). Comme dans son histoire précédente, Doug Tennapel place son récit dans un univers sombre, mais ce n’est que pour mieux en faire jaillir la lumière, bien entendu.

Nous voici partis pour un village de tritons, quoi de plus naturel et insolite à la fois. Zak, note futur héros est un triton lui-même et vit tranquillement avec sa famille, depuis sa mare, il s’invente des aventures de magicien, comme son papa, où il terrasse de terrifiants monstres. Il serait déjà en âge (et pas en nage- mare, humidité, effort… humour un peu lourd, mais dans l’eau cela ne se ressent pas) de courir s’amuser avec les autres tritons de sa génération, mais voilà, son drame, c’est que ses pattes ne se sont pas développées comme il faut, et ne sont pas en mesure de supporter le poids de son corps. Il passe donc son temps avec les larves de ses petits frères et de ses petites soeurs à venir, auprès de sa maman.

triton2Le village est sous la protection de la Garde, mais voilà, lorsque l’on tergiverse trop longtemps sur les sandwichs jambon/fromage ou fromage/jambon, il ne faut pas s’étonner que l’on fisse envahi par des Lezzarks sanguinaires…

triton1Zak, malgré son handicap, va réussir à s’échapper, via les conduites d’eau souterraines, et nager au fil de la rivière. Le courant va l’entraîner vers de nouvelles aventures, rencontres de tout poils/écailles…

Il va tout faire pour retrouver sa petite soeur qui a été capturée. Il est amené à découvrir les origines de son village, ainsi que l’autre cité où résident d’autres tritons, qui mènent une vie bien différente de celle qu’il a connue jusqu’alors. Des légendes rejailliront à la surface, et Zak marchera au devant de l’inconnu et des périls qui se dresseront sur sa route.

Avec ces deux séries, vous voilà partis pour des univers animaliers, des aventures trépidantes, distrayantes et amusantes, bonne lecture.triton3

 

 

Page 1 sur 4012345Dernière page »