Rions un peu

Et voilà que le chevelu est parti, nous laissant seuls tous les deux, le jeune et moi-même, du coup pour ne pas être trop tristes on se met à lire des BD humoristiques, mais cela n’empêche pas de s’instruire, j’en veux pour exemple Petite histoire du grand Texas de Gregory Jarry & Otto T. aux éditions Flblb (se prononce flblb). Ce sont les même auteurs qui nous racontent l’histoire des colonies, déjà 4 tomes de parus et un cinquième est à venir.

Si vous vous posez la question, pourquoi le Texas et pas un autre état, c’est une raison de plus pour lire ce livre car les répercussions de l’histoire du Texas sont hâchement importantes, du Mexique à l’Afghanistan. La mentalité américaine et sa politique sont les dignes héritières de ce que le Texas a pu vivre, cet ancien territoire mexicain est le tribu qu’il a fallu verser pour le massacre de fort Alamo, mais également le berceau des plus grandes fortunes américaines qui influent sur la mise en place des hommes politiques.

C’est avec un trait épuré et ton sarcastique que les auteurs arrivent à chaque fois dans leurs oeuvres à les rendre jubilatoires et accrocheuses, bien évidement si vous prenez tout au premier dégré je vous déconseille fortement d’ouvrir ce petit bijou, en revanche pour les autres voici une nouvelle fois l’occasion de réviser son histoire tout en rigolant comme des baleines et pour les plus vieux d’y voir peut-être les dignes héritiers de l’Alinéa, ce petit dessin animé d’Antenne 2, drôle et pertinent.

Le saviez-vous ? Un texan = 10 mexicains + 5 japonais + 4 indiens + 3 allemands. Etes-vous capables de citer au moins 5 présidents américains originaires du Texas ? Ce petit précis vous permettra de briller en soirée (y compris pendu à un arbre lors d’une K.K.K. party).

Restons dans le décalage et l’humour noir avec Dickie, espèce de Super Mario version Playmobil:

Le petit Dickie illustré de Pieter de Poortere, les oeuvres complètes de 2001 à 2011, publiées cette fois aux éditions Glénat.

Les aventures de Dickie, ce sont des histoires d’une à quelques pages, tout le temps sans paroles et qui revisite l’histoire de l’humanité à travers ses personnages emblématiques, les moments les plus banals de la vie de tous les jours comme les moments clés de l’Histoire mais aussi un savoureux détournement des personnages littéraires ou imaginaires.

Ainsi vous apprendrez comment l’homme de Néandertal a perdu ses poils, ou comment les satyres sont apparus. Qu’arrive-t’il aux pauvres aux quels Robin des bois donne de l’argent, quelles sont les clés pour remporter un concours de sosies d’Elvis Presley (la solution est valable pour d’autres artistes également). Dickie est également très sensible à la pauvreté et aux problèmes de famine dans le monde et ses solutions tombent toujours à point nommé, parfois elles tombent tout court mais toujours au bon endroit.

Vous l’aurez compris, Dickie c’est de l’humour, de la créativité et de l’interactivité avec ses double pages où vous pourrez vous amuser au jeu « où est Dickie ».

Et le petit dernier dans cette thèmatique « humour noir » n’est autre que Krrpk de Bill dans la collection Shampooing de Delcourt Krrpk doit mourir, c’est le titre de ce premier tome et on peut dire que c’est une destinée tragique pour cet extra-terrestre fraîchement débarqué chez les Grookos. C’est une chance pour nous que Bill soit le seul humain en mesure de traduire le Grooko, sinon nous n’aurions jamais pu apprécier cette histoire désopilante et grossière à la fois.

Krrpk est d’origine Pokkrann, entendez par là qu’il vient d’une région très reculé de l’univers où les habitants vénèrent une espèce de courgette géante sensée les aider à, un jour, dominer l’univers. Seulement pour l’instant, le représentant qui débarque est peu neuneu, il se fait avoir à tout les coins de rues aussi bien par les forces de l’ordre que par le premier roublard venu, l’un allant parfois avec l’autre. Sans oublier son logeur qui a une prédilection pour les films de genre amateurs où l’on s’enfonce un peu de tout à peu près partout anatomiquement parlant.

Le rejet de l’étranger étant une coutume locale, Krrpk va avoir du mal à trouver du travail, il va déprimer un peu, se faire de mauvaises fréquentations, il va se rabattre sur l’alcool qu’il supporte mal d’ailleurs, mais çà, il ne la savait pas encore.

Il va tenter de faire la manche et connaître la difficulté de l’exclusion avant de ô joie, trouver un job dans, devinez quoi ?

Vous le saurez en lisant la suite, la bonne blague

Bill est l’auteur de Zblu Cops et de Luchadores five, Krrpk lui offre une nouvelle occasion de se lâcher dans une collection qui reprend du poil de la bête (ou bien des plumes de canard étant donné que c’est Lewis Trondheim qui la dirige… la collection), avec des titres comme: Croisière cosmos, Fables nautiques ou encore le récent Big Crunch.

Un grand merci à lui pour mes fous-rires de ce week-end. Bonne lecture et bonnes vacances à tous, y compris au chevelu, tu nous manques déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.