Ils n’ont pas que des dettes…

… les Grecs ont aussi une Histoire riche et une mythologie foisonnante ! Auteurs et éditeurs ont ressenti le besoin de nous replonger dans l’antique civilisation et publient simultanément quelques ouvrages ces dernières semaines.

Le tome 2 de la série Prunelle, fille du Cyclope (éd. Ankama) « Le Réveil des Géants » ouvre la danse. Grande satisfaction pour ce titre jeunesse, dont le premier tome est passé inaperçu, mais qui possède de grandes qualités. Prunelle est une jeune cyclope qui, accompagnée du jeune et fougueux Héraclès, du Minotaure et d’autres sommités de l’Olympe, va découvrir quel est son destin en plein Âge d’Or. Elle souhaite être une douce et inspiratrice Muse alors que les cyclopes sont depuis toujours cantonés aux travaux de la forge… Sur ce nouvel opus, le dessin de Cyril Kernel s’est affirmé : son trait est plus assuré, plus dynamique, plus expressif, attirant, donc ! La scénariste Vicky Portail-Kernel joue avec les légendes antiques pour en extraire un récit très vif et rafraîchissant et qui n’est pas exempt de surprises. Cerise sur le gâteau, un dossier pédagogique vient éclairer quelques notions méconnues de la mythologie. De quoi rendre cette série pour les plus jeunes incontournable dans sa catégorie.

J’avais découvert Nicolas Ryser avec les pages chatoyantes de la très bonne série Hariti, puis dans le récit plus intimiste Les Yeux d’Edith où il a rencontré le scénariste Jean-Blaise Djian. Le tandem se reforme auquel se rajoute Olivier Legrand pour une grande épopée, Les Derniers Argonautes (éd. Glénat). Attention, nous sommes d’accord, la couverture est une catastrophe, mais que cela ne vous empêche de découvrir cette saga. Les Dieux n’interfèrent plus auprès des humains, ils ne leurs parlent plus et ce mutisme mine ce monde, les hommes ont besoin de les entendre à nouveau. Seule solution : que Jason sorte de sa retraite pour partir en quête d’un objet qui permettrait aux Dieux de communiquer de nouveau. Sauf que Jason est vieillissant, perclus autant de rhumatismes que de mauvais souvenirs. Quant à l’Argos… On a hâte de découvrir la suite d’un premier album qui tient toutes ses promesses !

Encore une histoire de quête avec des spécialistes du genre :  Serge Le Tendre avec celle de l’Oiseau du Temps et Jérôme Lereculey avec celle du Graal ou de l’Anneau ! Ici, on joue avec la trahison, les luttes fratricides, les pleurs, les larmes, les charmes et un Destin qui ne tient qu’à un fil et trois Moires. Avec une efficacité consommée, les deux auteurs nous déroulent une guerre de succession avec le talent des grands aèdes. Une joie intacte pour des plaisirs simples avec le tome 1 de Golias Le Roi Perdu (éd.Le Lombard).

Faisons deux bons dans le temps avec le tome 2 de la Grande Evasion le Labyrinthe (M.Gabella, S.Palumbo éd.Delcourt), une expérience déroutante où la fine fleur de la recherche va pénétrer dans la mythique prison imaginée par Dédale. Complexe, surprenant, haletant, ce récit complet mérite qu’on s’y attarde. Le deuxième bond concerne un mythe moderne, celui d’Aristote Onassis et Stavros Niarchos. J.C.Bartoll et V.Nicaise dépeignent dans Une Tragédie Grecque le parcours de ces deux milliardaires amenés à jouer une grande place dans l’échiquier international… (éd.Bamboo). Pour les amateurs de grandes sagas familiales et de « biopics »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, on vous fait grâce d’une lecture rebutante : Minas Taurus (Cerqueira, Mosdi, éd.Le Lombard) ne possède malheureusement aucun intérêt, ni graphique (les décors !!), ni scénaristique. Vous pouvez donc passer sereinement votre chemin.

allez, Kaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.