De belles images pour enfants (presque) sages

Qu’il est agréable de voir fleurir de jolis recueils d’illustrations sur notre beau meuble du fond ! Et il y a de tout , du talent foisonnant à la pelle.

Romain vous a déjà  parlé de Magnitude 9 et de ses hommages graphiques aux victimes japonaises. Ankama met un point d’honneur a éditer de beaux objets, de beaux art-books. Ici pour la bonne cause, bien souvent, pour le simple plaisir des yeux.

C’est le cas avec « La Dynamo », affublée par son auteur des étiquettes suivantes « bandes dessinées et fratras cérébral » ou « catalogue paradoxal« . La Grenouille Noire, autre nom d’Igor-Alban Chevalier, nous propose effectivement une bonne grosse dose d’un peu de tout, des croquis, de la BD, des illustrations, des petits bonus. Comme les « Hey » parus chez le même éditeur (eux aussi en format à l’italienne), les « Dynamos » vise une parution régulière et un éclectisme assumé. Sauf que là, ce ne sera que les oeuvres de La Grenouille Noire.

Autre ouvrage, autre ambiance, même éditeur, « Xa Color » rassemble les différents travaux et illustrations de Xa, principal designer de Dofus et Wakfu. A travers les différents chapitres consacrés aux deux séries phares d’Ankama (déclinées en jeu vidéo, série TV, papier,…), on suit en définitive le parcours tant de l’auteur que de la maison d’édition multibranding.

Je suis très content de vous présenter le dernier ouvrage du très talentueux James Jean. Cover artist acclamé sur Fables, il dévoile dans cette monographie très justement baptisée « Rébus » ses peintures éclatantes, parfois un poil dérangeantes mais surtout envoûtantes. L’éditeur Huginn & Munnin joue sur la tentation pour un très bel objet à la présentation – tout en sobriété – soignée.

N’oublions pas le noir et blanc :  Yannick Corboz, Tanxx et Nicolas de Crécy ont jeté leur dévolu sur des petits formats, plus ou moins denses, mais tous avec une ambiance marquée. Pour les deux premiers (respectivement auteurs de « L’Assassin qu’elle mérite » et « Esthétique et filature« ), c’est aux éditions Charrette qu’ils ont jeter l’encre(!) avec des oeuvres éponymes. Pour de Crécy, les éditions Barbier et Maton publient ses oeuvres sous le titre « 500 Dessins« .

De biens belles images pour nos jolies têtes blondes…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.