Bref # 2 (24/10/11 au 30/10/11)

Cette dernière semaine d’octobre est des plus riche en bonnes surprises.

-Habibi :

Le nouveau Graig Thompson est arrivé et il est indispensable pour toi amateur de BD. A travers le destin de Dodola et Zam deux esclaves, il nous offre une véritable Bible (664 pages) sur le monde oriental. La jeune Dodola va être vendue à un homme pour ce marier avec lui puis cet homme va se faire tuer. Elle sera alors vendue comme esclave, s’enfuir dans le désert avec Zam un jeune esclave qu’elle va élever. Elle finira dans un harem. Une vision magistrale de l’orient, ses moeurs, sa religion, ses légendes, son écriture et son histoire..

Bref : Plus qu’un simple album, il s’agit sans conteste d’une oeuvre majeur de la bande dessinée et je pèse mes mots. Le travail d’enluminures et de calligraphie fait de cet album une véritable oeuvre d’art… A classer dans les Best seller digne des Milles et une nuits.

-Trolls de troy -14-  Boules de poils (partie I):

Le village troll vient d’être miniaturisé. Waha et ses compères vont devoir se rendre dans le monde des hommes, qui sont devenus des géant à leur yeux, afin de comprendre ce qui ce passe. Nos héros vont retrouver des visage connus…

Bref : La machine Trolls de troy est huilée à merveille. On a toujours plaisir à lire les aventures de nos trolls mangeurs d’homme.

-Il était une fois en France -5-Le petit juge de Melun :

La guerre est finie mais les ennuis ne font que commencer pour Joseph Joanovici, car  nul n’échappe à la justice. Le juge de Melun, entend bien éclaircir la mort de Robert Scaffa un résistant exécuté par Joseph et sa bande durant la guerre qui l’accusaient d’être un traître. Véritable traître ou dommage collatéral ??? Le juge veut résoudre le mystère, mais faire justice n’est pas toujours facile, surtout quand on attaque l’un des hommes les plus riches du pays et qu’il à été reconnu héros de guerre…

Bref : Ce tome confirme de manière incontestable la qualité de cette série. Elle se classe dans le panthéon de la bande dessinée grâce a sa mise en scène et ces dialogues dignent d’un film d’Audiard. Pas de doute le prix que cette série a reçu à Angoulême cette année est amplement mérité.

-Barracuda -2- Cicatrices :

Nul doute que les aventures de Pirates on le vent en poupe. Mais Barracuda se dénote des autres aventures en proposant une histoire de pirates… sur terre. On suit dans l’histoire le destin de 3 jeunes personnages qui vont devoir survivre sur l’île de Puerto Blanco. Nos jeunes héros vont devoir se construire dans cet environnement hostile rempli de pirates et de perversion.

Bref : Si Pirates des Caraïbes a relancé la mode des pirates au cinéma, Long John Silver l’a relancé dans la BD et Barracuda, réinvente le genre (Classique). Le dessin et la couleur de Jérémy sont toujours aussi élaborés, pour notre plus grand plaisir.

-Ash -2- Faust :

Dans un univers steampunk /victorien, on découvre Ash une jeune fille enfermée dans un tombeau depuis plusieurs siècles. Cette fille pleine de mystère va avoir du mal à trouver sa place parmi les autres. Mais ses origines inconnues pourraient bien être la clé de l’un des plus grands secrets du monde… l’immortalité.

Bref : L’univers graphique de Krystel Robin nous transporte dans cette aventure mystérieuse. On y retrouve de fortes inspirations asiatiques (Gothiques lolitas). Son trait envoûtera ses lecteurs.

-Aâma :

Un homme se réveille sur une planète déserte, il ne se souvient de rien, son seul  repère: son journal intime qu’il écrit depuis 48h. Que lui garde précieusement son garde du corps, un chimpanzé robot. il a du fuir sa planète où il menait une vie chaotique, après avoir divorcé et être interdit de voir sa fille…

Bref  :le nouveau Frederik Peeters est arrivé et il est résolument Science fiction.

-Georges et la mort :

Georges est un homme à qui la vie n’as pas toujours sourit. Mais si la vie ne lui sourit pas, ce sera la mort. Alors que personne ne voulait de sa musique la faucheuse qui venait pour le tuer va être séduite par sa musique et lui donner une chance d’accomplir son rêve. Démarre alors une étrange relation entre la mort et Georges.

Les auteurs ont voulu rentre hommage aux heures sombres et difficiles de la vie de Brassens, sans jamais y donner une note dramatique.

Bref : La bouffée d’air qu’on attendait plus. Un vrai petit bijoux d’humour et de poésie

-Valérian vu par Manu Larcenet :

Valérian a bien changé, il ressemble aujourd’hui à un ivrogne qui ne se souvient plus de sa vie passée. Jusqu’à ce que l’on ait, à nouveau besoin de lui… Pour l’occasion Manu Larcenet a invité tous ses potes de la BD à venir dessiner des personnages en arrière plan.

Bref : Manu Larcenet était le seul à pouvoir se lancer dans un paris aussi fou. Reprendre Valérian: le plus illustre personnage de BD SF (Science-Fiction). Si vous aimez l’humour de Manu Larcenet cet album est pour vous mais si vous êtes juste un fan de la série Valérian, pas sûr que vous soyez emballé.

-Le sang des porphyres (intégrale):

Une grande saga familiale surprenante. L’histoire ce déroule en Bretagne, lorsqu’un bagnard arrive en ville seul survivant d’une famille maudite, il revient après avoir purgé sa peine. Mais il semble qu’il ne soit pas le seul survivant et qu’il lui reste encore beaucoup de secrets à découvrir sur la chute de sa famille. Dans sa quête il ne pourra pas compter sur les villageois qui voient sont retour d’un mauvais oeil.

Balac le scénariste du premier cycle de Sambre, nous offre une histoire en quatre parties

Bref : Que vous l’ayez déjà lu ou non il vous faut cette intégrale qui compile les 4 volumes en noir et blanc. Chaque année les éditions Dargaud font une intégrale noir et blanc pour rendre hommage à la beauté du trait, de l’artiste. Un magnifique recueil à offrir à noël ou simplement pour son plaisir personnel.

-Réseau bombyce (intégrale):

Plongez dans l’atmosphère steampunk du Réseau Bombyce. Cette intégrale sous coffret regroupe la totalité de l’histoire. Eustache et Mouche sont des voleurs de haut-vol. Ils volent de manière raffinée et spectaculaire, signant leurs méfaits d’une carte de visite au motif d’un papillon. Leur technique est de plus en plus aboutie, si bien qu’un jour, ils vont s’attaquer à la maison du Baron Guillaume Bernard de Harcourd. Ils ne vont pas tomber sur le butin escompté mais sur un « snuff movie »: c’est film pornographique avec des scènes de meurtres très réalistes. Nos deux compères ont mis les pieds où il ne fallait pas…

Bref : si vous n’avez jamais lu cette histoire jetez-vous dessus. Pour cette fin d’année les éditions Humanoides Associèes ont réalisé une magnifique intégrale rendant hommage au trait raffiné de Cécile.

-Carnet intime de Zep:

L’auteur incontournable de Titeuf nous livre un carnet de voyage peu ordinaire. Chaque page laisse place à une illustration, un réverbère, un banc, une place… ainsi qu’une légende.

Bref : Son dessin n’a rien avoir avec le style graphique de Titeuf. Zep nous montre une autre partie de lui…

-DC Heroes #5 Flash (fascicule) :

Après un retour surprise Barry Allen le premier flash est de retour sous le crayon de Manapul. DC comics avait remit au gout du jour le corps des green lantern avec la saga  Blackestnight, c’est au tour de Flash l’homme le plus rapide du monde. Un démarrage idéal pour lire les aventures du bolide.

Bref : A lire absolument avant la saga « Flashpoin »t qui changera à jamais le monde DC comics. Un prélude pour comprendre pourquoi l’univers de Batman et Superman va redémarrer à zéro l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.