blabla de libraire

Après la petite surprise du début d’année avec « Les vacances de Jésus et Bouddha » parue chez Kurokawa, qui nous a beaucoup amusé et marqué par son originalité, voici un autre manga qui va faire parler de lui : « Bride Stories » de Kaoru Mori aux éditions Ki-oon.

L’auteur « d’Emma » nous propose cette fois-ci un voyage en plein cœur de l’Asie Centrale du XIX° siècle, l’histoire d’Amir jeune femme de 20 ans qui va se retrouver mariée à Karluk, un garçon à peine âgé de 12 ans. Elle a dû quitter sa famille pour intégrer sa nouvelle tribu. Sa maîtrise du tir à l’arc, ses talents équestres et la culture qu’elle a apportée avec elle charment très vite son nouvel entourage.

Nous pouvons apprécier cette histoire magnifiquement illustrée, la précision du trait captive le lecteur. L »intrigue se met en place délicatement, elle nous laisse présager pleins de rebondissements. En effet, la famille d’Amir ne va rien trouver de mieux, après l’avoir forcée à se marier, que de revenir sur sa décision, alors que sa nouvelle famille l’a adoptée et la considère comme l’une des leurs. Elle-même semble s’épanouir dans sa nouvelle vie…

Bonne lecture à tous ceux qui tenterons l’aventure avec « Bride Stories ».

Un très gros délire s’offre à vous avec « Un bébé à livrer » de Reineke chez Vraoum, où comment un lapin, un canard et un cochon se retrouvent chargés de livrer un bébé (étonnant non ?) à son nouveau domicile à Avignon. La cigogne chargée de l’affaire n’étant plus en mesure d’assumer sa fonction de livreur.

Bien évidemment, ils ne savent pas où se trouve Avignon, effectivement ce sont des crétins finis, mais avec les lapins, on commence à être habitué. Toutefois, leur acharnement et leur dévotion vont leur faire vivre des aventures incroyables . Si après çà, il y en a encore qui doutent de comment les bébés arrivent dans leur foyer, on ne pourra malheureusement rien pour eux. Pour les autres, voici un moyen de se marrer comme une baleine .

Pour tous ceux qui n’ont pas connu ce grand classique de la S.F. nipponne, voici l’occasion de découvrir « Planètes » de Makoto Yukimura que Panini réédite dans une version luxe. Cette série (comportant quatre volumes) vous narre plusieurs minis récits autour d’une équipe de nettoyeurs de l’espace chargés de déblayer les pourtours de notre planète. Les dangers de l’espace, le destin de ceux qui sont nés sur le sol lunaire et n’ont jamais foulé celui de la terre, les conséquences de l’apesanteur prolongée ou bien du confinement spatial, autant de thèmes abordés avec brio.

Alors qu’il y a très peu de nouvelles séries qui nous emmènent aux confins de l’univers, ce manga vous permettra au moins de vous mettre en orbite terrestre, et de partir, qui sait, peut-être jusqu’à Jupiter ou plus loin encore…

L’abus de bandes dessinées n’étant pas dangereux pour la santé, seulement pour le porte-monnaie, je vous en sers un petit dernier pour la route :

Qui n’a pas connu « Signé Furax« , « Bons baisers de partout » … tous ces épisodes radiophoniques complètements loufoques que Pierre Dac et Francis Blanches animaient avec maestria ? Vous peut-être ? hé bien, rattrapez votre retard  avec l’adaptation du « Perroquet des Batignolles » par les non-moins célèbres Boujut, Tardi et Stanislas aux éditions Dargaud.

Pour tous ceux qui ont soif d’aventure, de mystères et de rigolade à en faire dans sa culotte ! A ne pas rater, où vous le regretterez, si non on vous pète les genoux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.