Back to the 10’s ! Episode 4

Que ce soit à la télé, dans les magazines, ou les réseaux sociaux, vous n’y échapperez pas : vous aurez une rétrospective de ce qui a marqué la décennie 2010. Hé bien, nous avons beau être libraires, nous sommes humains, nous aussi. Voici donc un petit florilège des 10 années écoulées et cela tombe bien puisque, peu ou prou, cela correspond aux années d’activités de la librairie !

Alors coupons court à la polémique. Oui, la prochaine décennie ne démarre qu’en 2021, mais tant pis ! Fusionnons nos 10 années civiles et les 10’s !

Enfin, rendons à César ce qui est à César. J’emprunte le concept global de ce best-of au magazine Première dont le hors-série a eu la bonne idée de mêler palmarès, box-office et coups de cœur. Donc moi aussi !

Vous trouverez donc le Grand Prix du Festival d’Angoulême (décerné fin janvier), le Prix de la Meilleure BD des Utopiales (décerné fin octobre), le Grand Prix de la Critique de l’ACBD (décerné début décembre), notre meilleure vente à la MLN (en nombre d’exemplaires jusqu’au 31 décembre) et mon coup de cœur subjectif de l’année écoulée.

 

 

 

2013

Grand Prix du Festival d’Angoulême :

Quai d’Orsay T2/ A.Lanzac & C.Blain / Dargaud

Quand la bande dessinée lorgne du côté de la politique avec humour et second degré, on obtient un diptyque savoureux. Toutes ressemblances avec des situations et des personnes réelles ne seraient pas forcément fortuites. Et non encore une fois, je n’ai pas vu l’adaptation cinéma.

Prix de la Meilleure BD des Utopiales :

Souvenirs de l’Empire de l’Atome / T.Smolderen & A.Clérisse / Dargaud

Quand on multiplie les références à l’âge d’or de la SF, quand on rend hommage aux grands noms et à l’esthétique de ce « mauvais genre », on ne peut qu’être acclamé aux Utopiales. Premier volume d’un panorama sur la littérature populaire du 20ème siècle, les auteurs développent avec jubilation un rétrofuturisme de bon aloi.

Grand Prix de la Critique de l’ACBD :

Mauvais Genre / C.Cruchaudet / Delcourt

Étonnamment, j’étais persuadé que cet album était sorti depuis plus longtemps que cela. Comme s’il avait de toute éternité sa place parmi les « très bons » albums. En effet, en quelques pages Chloé Cruchaudet aborde la guerre, la fidélité, l’identité, la sexualité… D’autres n’en font pas autant sur toute une série !

Meilleure vente à la MLN :

Blacksad T.5 / J.Canales & J.Guarnido / Dargaud

Évidemment, quand un nouveau Guarnido arrive (cf 2019 aussi), il « pète » tous les scores ! Amarillo, tome 5 longtemps attendu de la série Blacksad, a désarçonné les fans. Et pour cause, le gros matou n’est pas le moteur de l’intrigue : il témoigne au mieux, il subit au pire. Quant à la Beat Generation, elle était pour beaucoup de lecteurs un concept lointain. Qu’importe, l’album demeure un excellent épisode !

Coup de cœur :

Paco les mains rouges T.1 / F.Vehlmann & E.Sagot / Dargaud

Beaucoup d’albums en lice cette année-là, mais la palme va à l’amitié. Encore une fois, ce coup de cœur s’accompagne d’une exposition et d’une rencontre hors-normes. La fascination d’Eric Sagot pour Cayenne et plus largement pour le voyage a permis de façonner lentement mais sûrement un diptyque qui imprègne pour longtemps les mémoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.