Back to the 10’s ! Episode 2

Que ce soit à la télé, dans les magazines, ou les réseaux sociaux, vous n’y échapperez pas : vous aurez une rétrospective de ce qui a marqué la décennie 2010. Hé bien, nous avons beau être libraires, nous sommes humains, nous aussi. Voici donc un petit florilège des 10 années écoulées et cela tombe bien puisque, peu ou prou, cela correspond aux années d’activités de la librairie !

Alors coupons court à la polémique. Oui, la prochaine décennie ne démarre qu’en 2021, mais tant pis ! Fusionnons nos 10 années civiles et les 10’s !

Enfin, rendons à César ce qui est à César. J’emprunte le concept global de ce best-of au magazine Première dont le hors-série a eu la bonne idée de mêler palmarès, box-office et coups de cœur. Donc moi aussi !

Vous trouverez donc le Grand Prix du Festival d’Angoulême (décerné fin janvier), le Prix de la Meilleure BD des Utopiales (décerné fin octobre), le Grand Prix de la Critique de l’ACBD (décerné début décembre), notre meilleure vente à la MLN (en nombre d’exemplaires jusqu’au 31 décembre) et mon coup de cœur subjectif de l’année écoulée.

 

 

 

2011

Grand Prix du Festival d’Angoulême :

5000 km par seconde / M.Fior / Atrabile

Allez, un petit moment d’ego-trip ! La sortie discrète de ce petit album chez Atrabile ne m’avait pas empêché de le repérer et de grandement l’apprécier à sa sortie. Alors quelle sensation de fierté (déplacée, certes) lorsque, sur place au festival d’Angoulême, les hauts parleurs annoncent les résultats et que des confrères se posent la question « Mais qu’est-ce que c’est que cet album ? ». « Moi, je sais… ». Et j’aime toujours cette étrange histoire d’amour…

Prix de la Meilleure BD des Utopiales :

Château de sable / P.O.Lévy & F.Peeters / Atrabile

Premier paragraphe d’honnêteté : j’étais passé à côté de cet album. Il avait pourtant tout pour plaire, un auteur qui trouve ses marques graphiques définitives, un scénario déroutant… Je ne l’ai lu que beaucoup plus tard. L’aurai-je primé ? On ne le saura jamais…

Grand Prix de la Critique de l’ACBD :

Polina / B.Vives / Casterman

La rareté des BD sur la danse le plaçait déjà dans un cadre bien particulier. Mais la grâce avec laquelle Vives retranscrit les mouvements chorégraphiés ou naturels, la musique, le tempo, place cet album au-dessus de la mêlée. Enfin, l’ambiguïté et l’âpreté des rapports humains entre élèves, professeurs et amis étaient les derniers arguments pour que cette histoire soit marquante. Et, non, je n’ai pas vu l’adaptation cinéma.

Meilleure vente à la MLN :

Portugal / C.Pedrosa / Dupuis

Entre la librairie et Cyril, c’est une longue histoire d’amour ! Alors qu’il était encore à travailler sur ses planches, Cyril Pedrosa sentait déjà que son album serait hors du commun. Nous aussi ! Il nous a donc fait confiance pour notre premier événement king size ! Exposition, chorale, dédicace, rencontre VIP, ex-libris… Portugal a eu droit à tous les égards. Normal pour un album d’exception !

Coup de cœur :

Les Ignorants / E.Davodeau / Futuropolis

Pourquoi celui-ci ? Parce que c’est une ode à la passion ! C’est un modèle d’engagement. C’est l’album qu’il faut offrir à ceux qui ne connaissent pas la BD, à ceux qui ne savent pas reconnaître deux bouteilles de vin. C’est un album qui se laisse siroter lentement doté d’une liste de suggestions à suivre les yeux fermés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.