Les 3 Fantômes de Tesla

tesla1

Les 3 fantômes de Tesla est certainement l’une des meilleures surprises de cette rentrée Bandée Dessinée 2016.

TeslaTesla fait parti de ces noms comme Jules Vernes ou Thomas Edison, qui ont changé le cour de choses en leur temps. Les noms résonnent aujourd’hui avec tout un univers visuel qu’ils ont créé par leurs inventions, leur imagination et toutes les promesses d’un monde nouveau qui s’offrait à nous… Cette époque est très marquée par des ambiances de ville moderne, de matériaux nobles et une esthétique très soignée. Toute un imagerie visuelle qui reste propice à de magnifiques histoires.

Ces hommes de science pionniers dans leurs domaines ont depuis toujours influencé et fait rêver les hommes, c’est le cas du jeune Travis qui rêve de marcher sur les traces d’Edison. Notre jeune héros vient d’emménager à Manhattan avec sa mère. Nouvelle ville, nouveau quartier et nouvelle vie pour Travis et sa mère. Alors que le monde autour d’eux tourne à 100 à l’heure avec la second guerre mondiale qui a éclaté en Europe et l’annonce imminente d’un guerre d’un nouveau genre, une guerre qui se gagnera par la science, tous les pays sont sous tension et font travailler de force leurs meilleurs chercheurs sur l’arme de demain. Dans ce contexte particulier, Travis va devoir trouver sa place parmi les jeunes de son quartier et avec son énigmatique voisin qui effraye tous les gamins du coin.

Tesla2La plus grande réussite de cet album est sans conteste son univers visuel. Rien qu’avec la couverture, on a envie de plonger dans le récit. Et même si ce premier tome de cette trilogie ne fait que planter le décor et découvrir le contexte et nos personnages. Le dessin de Guilhem nous fait voyager dans l’ambiance du récit. Son graphisme et son encrage donnent du dynamisme et de la vie aux personnages. La ville et les décors deviennent également vivant sous son crayon. Le dessin est empreint de nostalgie, les personnages ont une beauté et un charme désuet. Comme s’ils étaient sorti d’un film en noir et blanc imposant toute leur prestance et leur charme sur le lecteur. Tous les designs sont prodigieux. Ce dessin somptueux nous rappelle l’incroyable classe de cette époque industrielle où l’art déco reflète l’étendue des possibilités qui s’offrait à nous avec toutes ces découvertes que faisait la science. Et s’il vous faut d’autres preuves du génie du coup de crayon de Guilhem et bien vous n’avez qu’à regarder les détails qu’il met dans les escaliers de l’immeuble où vit Travis. Quel plaisir de pouvoir contempler tous ces détails qu’ils cachent un peu partout dans son décor.

Vous l’aurez compris je suis sous le charme du dessin de l’album mais rassurez vous le scénario est aussi un récit signé Marazano, simple et efficace, qui laisse la place au dessinateur pour nous faire voyager et rêver.

Voilà une nouvelle preuve si il en fallait une à l’heure des one-shot et des romans graphiques que la BD franco-belge classique en série a encore de belles heures devant elle.

Vivement la suite…

Tesla4 Tesla3Tesla5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *