Actualites

le 9e art en folie à Mazé

rencontre 9ème artVendredi 8 Février, la médiathèque La bulle de Mazé (49) organise La Folle journée du 9ème Art.

Si les rencontres de la journée est réservée aux professionnels, la médiathèque ouvrira ses portes aux public dès 16h30 pour une rencontre/dédicace avec les auteurs/créateurs du projet Professeur Cyclope, un magazine de Bande-dessinée numérique. Seront présents, Gwen de Bonneval, Fabien Vehlmann et Hervé Tanquerelle.

prof cyclope

Vanyda, l’auteur de Celle que…, L’immeuble d’en face, … sera également présente à partir de 19h00 pour une rencontre/débat/dédicace autour du sujet: La comédie sentimentale en BD; à partir de 19h00.

vanydaCet évènementest co-organisé avec nos amis de la librairie Angevine, Au repaire des héros et se déroulera donc à la médiathèque La bulle, 16 rue de Verdun, 49 630 Mazé. Pour toute information supplémentaire, téléphone 02.41.80.61.31 ou par mail: mediatheque@ville-maze.fr ou sur www.mediathequelabulle-maze.fr

 

Arte et la BD

survieespèceIl n’y a pas si longtemps nous encensions La survie de l’espèce, une BD/essai coéditée par Futuropolis et Arte éditions de Paul Jorion & Grégory Maklès, la chaîne franco-allemande a participé à d’autres publications mais elle fait également la part belle au 9ème art en programmant des émissions consacrée aux diverses expériences de celui-ci.

spirouCe samedi, week-end d’angoulême et de son festival « oblige », la chaîne vous propose quelques rendez-vous:

A 22h35, ce soir, et rediffusé dimanche à 10h50, vous avez la possibilité de voir Spirou, l’aventure humoristique, un documentaire de 50 minutes de Pascal Forneri consacré au groom le plus célèbre du monde qui fête cette année ses 75 ans.

Ce documentaire sera suivi d’un autre consacré lui à Ralf Konig, auteur de BD, l’allemand a su trouver son public en France. Chroniqueur acide et drôle du quotidien des homosexuels. Il séduit tout autant les lecteurs hétéros par son humour décalé.

ralf konigUn portrait signé par le cinéaste Rosa Von Praunheim, chantre de la cause homosexuelle outre Rhin.

Le documentaire sera diffusé à 23h30 et dure 43 minutes.

Et pour ceux qui ne trouverons pas le sommeil ce samedi soir, vous aurez également la possibilité de revoir le film diffusé hier soir: Je vous ai compris, un téléfilm graphique de frank Chiche de 1h25 et qui repassera à 1h10.

je vous ai comprisCe projet retrace le parcours de différents protagonistes au cours des évènements du putsch des généraux en algérie. Si l’histoire est très intéressante et le projet bien monté, il n’empêche que personnellement, je trouve que le rendu des humains à l’écran me fait plutôt mal aux yeux, mais tout le reste de la réalisation vaut le détour (le grand libraire).

Bonne soirée à vous.

Petite information à méditer et à partager !

AMAZON c’est la zone !

Par Frédéric et Jean-Pierre Delbert, librairie Martin Delbert à Agen

Depuis quelques temps nous sommes soumis à une communication très forte de l’enseigne AMAZON, largement relayée par les médias. AMAZON serait l’enseigne préférée des Français, créerait des milliers d’emplois quand elle implante une plateforme logistique, récupérant ainsi une image positive, les élus locaux déroulent le tapis rouge etc…

Il est temps de dénoncer ce qui est une véritable imposture et de dire à nos consommateurs de livres: n’achetez surtout pas chez AMAZON mais chez votre libraire ! Et vous y gagnerez énormément ! En effet:

1) Le prix: les livres chez AMAZON sont au même prix que chez votre libraire*

2) Le nombre de références: Votre librairie a accès au même nombre de références et à la même base de données de l’édition française que celle utilisée par AMAZON.

3) Les délais: Votre libraire vous procure votre livre immédiatement s’il a encore en stock et sous un délai de moins d’une semaine s’il doit le commander.

4) L’écologie: Votre libraire reçoit les livres par palette de 400 kg soit environ 1000 ouvrages tous formats confondus ce qui est bien plus écologique que d’envoyer 1000 colis par pack poste.

5) La suppression d’emplois:

Toute création d’emploi chez AMAZON supprime quasiment 1.5 à 2 emplois chez votre libraire, mais ceux-là on en parle pas: c’est la petite librairie qui ferme, discrètement et sans tapages ou qui licencie progressivement… et il est politiquement plus porteur pour un élu local ou un ministre d’annoncer la création de 1000 emplois d’un coup que la suppression connexe de 2000 libraires.

6) La délocalisation économique et l’aberration des subventions des collectivités locales:

Toute commandeeffectuée sur le site de ce cybermarchand diminue indirectement la recette fiscale locale, donc augmente vos impôts locaux et diminue également la recette fiscale du pays puisque cette société, dont le siège européen est basé au Luxembourg paie une part infime de l’impôt sur ses bénéfices en France, grâce à une optimisation fiscale extrêmement sophistiquée.

Et pourtant, malgré ce comportement peu éthique, l’implantation du dernier site d’ AMAZON à Chalon sur Saone en France est subventionné par nos élus locaux à des niveaux stupéfiants: 4500 euros par emploi créé** (ou plus exactement pour la suppression de deux emplois !) et cela avec vos impôts. Cherchez l’erreur…

7) La survie de votre centre-ville:

Une ville ne survit que grâce à son anbimation commerciale et culturelle. En tant que client, vous en êtes un des acteurs essentiels: Prenez-en conscience ! Votre centre-ville c’est le forum des Romains ou l’Agora des Grecs: c’est un creuset indispensable au vrai lien social. Votre libraire est au centre-ville et en est un des animateursvitaux avec des libraires en chair et en os pour vous conseiller et vous accueillir. C’est autre chose qu’un entrepôt logistique avec lequel vous dialoguez par écran interposé.

8)Etes-vous vraiment un hyper-capitaliste ?

AMAZON, c’est 48 milliards dde $ de chiffre d’affaires. Avez-vous vraiment envie d’apporter votre obole à ce géant qui essaie par tous les moyens de vous lier à son business (tablette numérique non ouverte, déréférencement des éditeurs qui n’accepteraient pas leurs conditions, etc…) et qui de plus se comporte en spécialiste de l’évasion fiscale légale et organisée?

EN CONCLUSION, pour trouver un bon livre, n’allez pas en Amazonie, allez chez votre libraire !

*votre libraire vous consent le maximum de remise autorisée sur le livre, soit 5 %, par le biais de sa carte de fidèlité.

**(la tribune 25/06/2012)

 

Il y’en a un parmi vous qui joue avec sa vie

Bien sûr que cela me fait très plaisir ce genre d’attention, mais lorsque je reçois une photo de Neil Gaiman, un dieu parmi le panthéon de ceux que je vénère, alors que je n’ai pas pu me rendre aux Utopiales le rencontrer, il faut effectivement mieux pour l’envoyeur qu’il me le fasse parvenir par mail que de me le remettre en mains propres.

Du coup, on se pose la question, doit-on ou non créer une nouvelle catégorie pour les photos du sac de la MLN, mais si c’est le cas, notre cher ami Mikaya a presque cloué le résultat dès la première photo… Je dis presque car il existe un moyen de le détrôner, me faire parvenir une photo regroupant Alan Moore et David Mack.

Blague à part, merci pour cette charmante attention. Votre grand libraire.

On trouve des festivals comme on trouve des champignons

Et oui, si vous sortez le week-end, vous avez toujours l’opportunité de tomber sur un festival de BD. Et pour les premiers jours de Décembre, deux festivals vous ouvrent leurs portes:

Les 1er & 2 Décembre, au centre des congrès d’Angers, voici la 14° édition d’Angers BD ouvert au public le samedi et le dimanche de 10h00 à 18h30. Entrée 3.50 euros, forfait 2 jours à 5.00 euros. Toutes les infos et renseignements sur www.angersbd.fr

Nantes ne restera pas sur la touche car dès le week-end suivant la 7° édition des Crayonantes aura lieu, les 8 & 9 Décembre. Le lieu reste la salle Manufacture des tabacs à côté de la gare. Tarif plein 3.00 euros, tarif réduit 1.50 euros.

Plus d’infos; www.nantesbd.com

Ces évènements sont une nouvelle fois l’opportunité pour vous de rencontrer les nombreux auteurs qui viennent à la rencontre du public et qui dédicaceront leurs albums, mais c’est également l’opportunité de profiter des expos mises en scènes afin de vous faire découvrir l’étendu des travaux qu’offrent l’univers graphique de ces auteurs.

Bons festivals à celles et ceux qui auront la chance d’y aller, auteurs comme lecteurs.

MEDEF mon ami

On en apprend tous les jours et si on peut s’instruire en s’amusant c’en est d’autant plus agréable. La survie de l’espèce de Paul JORION et Grégory MAKLES est une coédition de ARTE et Futuropolis, c’est un essai jubilatoire sur notre époque régie par le modèle capitaliste.

De la préhistoire à nos jours comment l’humanité a t’elle pu évoluer afin de nos donner des traders aux dents longues. Comment perçoit le monde un grand capitaliste alorsque la moindre de ses décisions influe sur le monde. Cela aurait pu s’appeler Le capital expliqué à ma fille ou encore MEDEF parano, tant et si bien que vous vous éduqués tout en rigolant comme des baleines.

Ce bel album vient agréablement complèté l’également drôlissime Revanche de POTHIER & CHAUZY paru plus tôt dans l’année aux éditions Treizeétrange et que nous vous avions déjà conseillé.

Revanche est le nom du secrétaire particulier de la patrone du MEDEF et qui joue les redresseurs de tort pour tous ceux qui se font broyer par la machine capitaliste.

Successivement vous le verrez aider un homme licencié alors qu’il s’approchait de l’heure de la retraite. Il viendra en aide aux employés d’un supermarché et ira même jusqu’à organisé une manifestation dans les nouveaux locaux d’une société qui vient de délocaliser en Chine.

Et quitte à parler du Grand Capital, n’oublions surtout pas de remettre en avant l’adaptation en bande-dessinée du travail du journaliste Denis ROBERT en collaboration avec Laurent ASTIER sur l’affaire Clearstream: L’affaire des affaires; parue en 4 tomes aux éditions Dargaud. Une des plus grandes enquêtes journalistiques de ses dernières années publiée dans un média accessible à tous.

Et comme le dit si bien Loïc LANTOINE: « Remarquez même en Rockfeller, je resterai fils d’ouvrier, un employé un bas salaire, faudrait voir à pas l’oublier ».

Utopiales 2012, les Origines

Et c’est parti pour cette 12ème session du Festival International de la Science Fiction ! Les amateurs de Bd ne seront pas de reste car le gratin de la bd sf et fantastique s’est donné rendez-vous à Nantes. Jugez plutôt :

Thomas Allart, Alwett, Arleston, Benjamin Benéteau, Élian Black’Mor, Fred Blanchard, Gwen de Bonneval, Emile Bravo, Brüno, Philippe Buchet,  Mathieu Burniat, Pierre Colin-Thibert, Stéphane Crety, Efa, Nicolas Fructus, Neil Gaiman, Gess, Juanjo Guarnido, Rémi Guérin, Rémi Gourrierec, Kris, Guillaume Lapeyre, Serge Lehman, Carine M, Freddy Martin, Marc-Antoine Mathieu, Dave McKean, Jean-David Morvan, Alexis Nesme, Cyril Pedrosa, Serge Pellé, Pierre-Paul Renders, Fred Simon, Hervé Tanquerelle, Olivier Vatine, Fabien Vehlmann et Yoann.

Pour les tables rondes, il y a également de quoi faire et j’ai hâte de voir l’exposition consacrée à Dave McKean, sans oublier celle de Fructus (auteur de l’affiche) et Manchu.

Tous les renseignements sur : http://www.utopiales.org/