De la dédicace.

Date(s) de l'événement :
3 février 2016

Pauline, jeune étudiante de 21 ans, vient de s’installer à Nantes. Découvrant la librairie et ses différentes activités, elle nous a posé beaucoup de questions très pertinentes. Si pertinentes que nous avons pensé à les partager. Elle a accepté que nous vous les transmettions et s’est prise au jeu de les compléter avec d’autres questions « poil-à-gratter ». Voici donc quelques échanges qui vous éclaireront certainement, alors que certaines de nos positions ont suscité des interrogations..

 

Pauline : J’arrive sur Nantes et je vois sur votre page Facebook que vous organisez beaucoup de rencontres…

La Mystérieuse Librairie Nantaise : En effet, nous essayons d’organiser deux événements par mois. Parfois, il y en a moins, souvent les rencontres s’enchaînent ! Toutefois, comme nous essayons d’inviter des auteurs pour différents publics ou de thématiques variées, vous ne risquez pas l’indigestion !

 

P. : Ce ne sont que des dédicaces ?

La MLN : Pas uniquement, nous organisons également des tables rondes, des expositions, des conférences. Nous essayons de sortir du format confortable mais formaté de la dédicace quand l’occasion se présente.

 

P. : Comment peut-on être tenu au courant ?

La MLN : Quatre possibilités s’offrent à vous. 1) en magasin, avec des affichettes à l’entrée et des bandeaux sur les albums 2) sur notre site internet dans la rubrique « événement » et dans le calendrier à droite sur n’importe quelle page 3) sur notre page Facebook dans la rubrique « événement » 4) directement sur votre boîte mail lorsque vous nous avez indiqué votre adresse lors de la création de votre carte de fidélité.

 

P. : Et après ? Je viens le jour même et je fais dédicacer mon album ?

La MLN : Non, il y a quelques petites procédures en amont. Lorsque les informations arrivent par l’un des quatre canaux cités au-dessus, c’est qu’une liste de réservation a été établie. Vous pouvez donc nous appeler ou nous envoyer un mail pour nous signaler que vous êtes intéressée par la dédicace. Nous convenons alors ensemble d’un créneau horaire selon les disponibilités.

 

P. : Il y a beaucoup de places de réservation ?

La MLN : Généralement, lors d’une dédicace classique, il y a quatre créneaux d’une heure (15h-16h, 16h-17h, 17h-18h et 18h-19h). En concertation avec l’auteur, nous déterminons combien de dédicaces il peut réaliser dans ce créneau. Habituellement, c’est aux alentours de 5, 6…

 

P. : Cela fait entre 20 et 24 dédicaces… C’est peu !

La MLN : Cela permet néanmoins d’avoir un moment à partager avec l’auteur, de discuter un peu avec lui. Ce sera peut-être l’unique occasion où vous pourrez lui dire ce que vous aimez dans son travail. Ce n’est pas « qu’ » un dessin.

 

P. : Oui, mais les places peuvent vite s’envoler…

La MLN : D’où la nécessité de réserver au plus vite. Lorsque le besoin s’en fait sentir, nous établissons une liste d’attente. Lorsqu’il y a un désistement dans la liste principale, nous prévenons ceux en attente dans l’ordre d’inscription.

 

P. : Mais si je suis inscrite, je suis sûre d’avoir ma dédicace ?

La MLN : C’est l’avantage d’un tel système, vous avez la certitude d’avoir votre moment privilégié si vous avez réservé. Sauf cas exceptionnel.

 

P. : Imaginons que j’ai le créneau de 17h, je dois faire la queue dès le début d’après-midi ?

La MLN : Pour quoi faire puisque vous ne passerez qu’à 17h ? Vous attendrez pour rien, profitez donc de ce moment libre pour d’autres activités. Dans cet exemple, si vous vous voulez vraiment être la première de votre créneau, venez à 16h50…

 

P. : Puis-je faire dédicacer plusieurs albums ?

La MLN : Pour que le plus de monde possible puisse profiter de l’événement, nous avons adopté l’équation suivante : 1 personne = 1 réservation = 1 album.

 

P. : Les faire signer alors ?

La MLN : Nous comprenons l’importance que peut revêtir une telle marque d’intérêt pour l’auteur. Toutefois, pour le confort de tous, y compris de l’auteur, il vaut mieux éviter la multiplication des ouvrages à signer.

 

P. : Et si je viens avec mon frère, ma mère, mon cousin, … là, il y aurait une dédicace par personne par album ?

La MLN : Il faudrait que tous ces gens-là aient une réservation, mais oui cela pourrait marcher, vous aurez contourné l’équation précédente… Mais en prenant du recul, que recherchez-vous dans la dédicace ? L’accumulation de dessins ou une vraie rencontre, même fugace, avec l’auteur ? Et puis est-ce vraiment respectueux des autres amateurs qui n’auraient pas pu avoir de réservations car elles auront toutes été accaparées ? Nous ne pouvons pas vous en empêcher, nous vous laissons seule juge.

 

P. : Bon, très bien, je viens seule. Suis-je obligée d’acheter l’album chez vous ?

La MLN : Pas du tout ! Vous pouvez venir avec un album de l’auteur que vous avez acheté ailleurs ou chez nous mais auparavant.

 

P. : Suis-je obligée d’acheter quelque chose ?

La MLN : Ah, c’est un sujet sensible… ! La dédicace en tant que telle n’est pas une opération commerciale bénéficiaire, car les frais sont nombreux. Mais cela nous fait plaisir de vous faire plaisir ! Donc pour amortir un peu la dépense, oui, nous souhaitons que vous fassiez un achat. N’importe quel album de bd.

 

P. : Je ne suis pas obligée de faire dédicacer sa nouveauté ? Je peux venir avec un vieil album.

La MLN : Généralement, l’auteur vient pour une actualité, c’est celle-ci qu’il veut défendre et celle-ci qui va avoir un impact sur ses projets futurs. Ce sont les ventes les plus récentes qui lui permettront de négocier (ou non) ses futurs contrats. Dans un contexte éditorial tendu où chaque album compte, ce serait dommage en lui sortant une « antiquité » d’hypothéquer la suite.

 

P. : Et si je lui demande et qu’il est d’accord ?

La MLN : Dans 95% des cas, les auteurs de BD sont des gens gentils, sympathiques, qui aiment faire plaisir à ceux qui sont en face d’eux. Et parfois, ils n’osent pas dire non même s’ils en ont une furieuse envie. Alors ne les mettez pas en difficulté à devoir choisir entre leur plaisir et le vôtre. Pour info, nous n’inventons rien : jetez un coup d’œil à cette plaquette. Après là encore, c’est à vous de voir.

 

P. : Comme je suis une grande amatrice de BD, vous pouvez m’inscrire d’office pour chaque dédicace !

La MLN : Etes-vous sûre d’être disponible pour chaque événement ? Etes-vous sûre que vous allez tout aimer ? Nous ne pouvons pas inscrire d’office les gens, même les plus fidèles, car cela fermerait la porte à tous les nouveaux venus – comme vous – susceptibles de vouloir une dédicace au profit d’un numerus clausus qui dépasse déjà les 25 personnes. Non, soyez réactive lors de nos annonces !

 

P. : Dans mon ancienne librairie, c’était plus simple ! On arrivait, on faisait la queue et hop !

La MLN : Et votre libraire avait sans doute de bonnes raisons d’avoir choisi cette formule. Nous, nous avons opté pour une autre solution. Vous avez moins d’attente, vous avez la certitude d’avoir un moment à partager et un dessin, un magasin plus aéré car il n’y a pas de queue de 20m,… Nous pensons que chaque choix de forme de dédicace (libre, sur ticket, par tirage au sort, sur réservation, etc) a ses défauts, ses dysfonctionnements, ses cas litigieux. Mais il faut bien choisir le moins pire ou celui qui nous correspond le mieux. Et comme dit le « jeune libraire » « A Rome, fais comme les Romains. » !

 

P. : Je suppose, par conséquent, que si je suis absente, vous ne pouvez pas faire une dédicace à ma place.

La MLN : Vous supposez bien ! Une fois encore, nous voulons mettre l’accent sur la rencontre, l’essentiel de la dédicace. Ce n’est pas très glamour pour un auteur de se retrouver à la fin de la journée avec une pile d’albums anonymes à illustrer, sans le moindre échange, sans le moindre contact, sans personne face à lui.

 

P. : Pour vous, en fait, le dessin est anecdotique.

La MLN : Il n’est pas anecdotique (qui est un peu péjoratif), il est accessoire. Il a de l’importance car il vient concrétiser le rapport entre le lecteur et l’auteur qui s’est instauré durant les 10 minutes (plus ou moins) où ils ont été ensemble. Le dessin est le prolongement de la rencontre, ce qui va perdurer après votre départ. L’accumulation ne devrait pas être l’objectif. Nous comprenons la frustration ou la déception face à certaines de nos décisions mais elles sont contrebalancées par le plaisir suscités pour tous ceux qui ont pu croiser un auteur apprécié.

 

Vous savez, de notre point de vue de libraires – nous ne parlons du point de vue de l’auteur qui aurait d’autres points à mettre en avant – la dédicace est un moyen pour nous de vous faire plaisir. Nous n’avons pas à l’heure actuelle beaucoup de marges de manœuvre pour vous offrir quelque chose de plus. La loi limite le prix du livre, donc ce n’est pas sur ce point-là que nous pouvons agir. Vous offrir des cadeaux ? C’est une solution, mais en partenariat avec les éditeurs (nous ne pourrions tout assumer seuls), il y a toujours une contrepartie. Avec les dédicaces et les autres événements, nous voulons vous placer au centre du dispositif, vous faire partager notre passion de la BD en vous permettant de côtoyer des professionnels (passionnés aussi) de ce milieu. Et nous le voulons pour tout un chacun, avec la même attention apportée à tous.

 

Voilà ce que nous pouvons vous offrir de bon coeur, sans retenue, avec nos moyens. Pour que cela reste un cadeau, faisons en sorte de ne pas le transformer en dû.

 


Allez, cessons d’être moralisateur ou psychorigide, et allons plus loin dans le partage ! Je suppose, Pauline, que vous avez, vous aussi, de nombreux bon souvenir de séances de dédicace.

 

P. : Tout à fait, les auteurs de BD sont des personnes sympathiques ! Comme je suis bavarde et enthousiaste, je me rappelle de très gros fou-rires avec certains…

La MLN : Exactement, des petits moments de partage dont on se souvient des années plus tard… Voilà, j’espère que nous avons répondu à toutes vos questions et que notre système ne vous a pas trop effrayé, car une fois que tout roule, ce n’est que du plaisir !

 

P. : Merci pour vos réponses. Je viendrai avec plaisir aux prochaines dédicaces maintenant que je sais tout !

 

 

Et vous, lecteurs et clients de la Mystérieuse Librairie Nantaise, quel est votre meilleur souvenir de dédicace ?

2 commentaires sur “De la dédicace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.