Ambiance Steampunk

L’univers Steampunk (mouvement culturel qui mêle l’esthétique et la technologie du XIXème siècle à des éléments de science-fiction) a toujours été un univers qui me fascine aussi bien pour sa richesse que pour son esthétique soignée. Il se dégage un charme et une chaleur dans ces mondes utopiques et tout est encore possible grâce à la science. Marchant dans les pas de Tesla et Jules Verne, ces récits cachent souvent une grande aventure faisant de chaque lecteur un aventurier au sens noble du terme.

Voici un petit florilège de titres sortis cette année correspondant à cette univers riche et varié :

Les 3 Fantômes de Tesla – Tome 2 – de Marazano et Guilhem Bec chez Le Lombard

Tesla, Edison… et un univers Steampunk. Il vous en faut vraiment plus pour craquer pour cette série ? Il y a tout ce qu’il faut pour plaire au amateur du genre. Un petit bijou de Bande Dessinée tout simplement. Le premier tome était déjà super, le second continue de manière brillante. Guilhem Bec fait une fois de plus des étincelles du bout de son crayon et nous entraîne dans ce récit rempli de mystères.
Pour rappel voici notre chronique du tome 1 : http://www.mysterieuse-librairie.fr/co…/3-fantomes-de-tesla/

 

M.O.R.I.A.R.T.Y  – Tome 1 – de Fred Duval, Jean-Pierre Pecau et Stevan Subic chez Delcourt
Élémentaire mon cher Watson ! 

Cette histoire pourrait suivre l’histoire de Moriarty l’ennemi juré de Sherlock Holmes, si le titre n’avait pas des points entre chaque lettre. Pourquoi le mot est-il découpé ainsi ? Ici il s’agit bien d’enquêtes menées par le grand détective qui doit résoudre le mystère qui touche un certain Mr Hyde. Mais James Moriarty n’est jamais loin. Et c’est parti pour une série de diptyques des plus réussis. Au scénario, on retrouve le duo de choc Fred Duval et Jean-Pierre Pecau(Jour J et bien d’autres…) pour une plongée dans l’univers steampunk et victorien de ce Sherlock Holmes. Au dessin, c’est Stevan Subic qui de son trait fin et précis impose son univers sombre et mystérieux qui convient à la perfection au récit. Le tout mis en couleurs par Scarlett Smulkowski qui apporte à l’atmosphère et l’ambiance du récit. Et n’oublions pas de citer Nicolas Siner qui signe cette magnifique couverture qui ne manquera pas de capter votre attention. Une excellente relecture.

Dream Factory – Tome 1 – de Jérome Hamon et Suheb Zako chez Soleil (dans la collection Méthamorphose) :

 

Signé par le prodigieux dessinateur Suheb Zako, qui nous émerveille avec son dessin tout droit sorti d’un film d’animation. Un coup de crayon qui dégage beaucoup d’émotion et de poésie. Une petite bulle de douceur dans ce monde mécanique. Jérôme Hamon quant à lui vous transporte du bout de sa plume dans un univers mystérieux où deux enfants livrés a eux-mêmes doivent survivre en travaillant pour manger. Mais le jour où la sœur aînée ne va pas pouvoir se rendre à l’usine, c’est son petit frère normalement trop petit pour travailler qui va prendre sa place. Mais il va disparaître le même jour. Que lui est-il donc arrivé ? Et qui sont ces gens très étranges qui dirigent cette mystérieuse usine ? 
Voila un bel exemple de BD à partager en famille. Elle ravira aussi bien les petits que les grands.
Le seul risque c’est qu’à la fin vous ayez trop envie de lire le tome 2.

Lady Mechanica – Tome 5 – de Joe Benitez, Martin Montiel et Chen chez Glénat Comics :

C’est beau, c’est tellement beau que juste pour le dessin je craque complètement pour cette série. Joe Benitez est un amoureux de l’univers Steampunk et se fait plaisir au détour de chaque cases pour en mettre un peu plus. Les couvertures sont énormément travaillées, mais ne sont qu’un avant goût de ce que l’on découvre graphiquement à l’intérieur. Visuellement c’est la série la plus aboutie du genre. Côté histoire on suit la jeune Lady Mechanika qui tient son nom de ces membres artificiels. Elle a subi de nombreuses modifications qui font d’elle une détective hors pair. Elle fait d’ailleurs souvent la une des journaux. Mais sa grande énigme à elle est de découvrir qui elle était avant cette transformation, d’où elle vient et surtout qui lui a fait ça ? Les 2 premiers tomes sont une histoire en 2 volumes ensuite chaque album est un récit complet. C’est un condensé d’action qui brille de tous les côtés. Les Jeux vidéos ont Tomb Raider, le comics a Lady Mechanika.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.